Schizophrénie: montrer la "réalité" des malades pour "déstigmatiser" (vidéo)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Schizophrénie: montrer la "réalité" des malades pour "déstigmatiser" (vidéo)

Publié le 02/05/2018 à 16:28 - Mise à jour à 16:50
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mal connue, la schizophrénie est de mieux en mieux traitée mais les malades et leurs familles souffrent également des clichés véhiculés par la société. La Fondation Pierre Deniker a publié ce mercredi une vidéo afin de faire comprendre au grand public ce que vivent les schizophrènes.

"La société véhicule une image caricaturale et violente" des personnes souffrant de schizophrénie juge la Fondation Pierre Deniker qui lutte contre cette pathologie. Elle a donc lancé ce mercredi 2 une campagne de sensibilisation pour "déstigmatiser" la maladie.

Cela en essayant à travers une idée originale de faire comprendre au grand public ce que ressentent les malades, prisonniers d'une autre réalité. La vidéo montre donc un jeune homme portant constamment un casque de réalité virtuel. Il peut agir et interagir "normalement" au quotidien, mais parfois il voit une réalité déformée, effrayante, angoissante, des persécutions qui n'existent pas mais que le malade perçoit pourtant.

Victime des clichées, la schizophrénie est régulièrement associé dans l'imaginaire populaire à une "folie" destructrice, au "dédoublement de la personnalité". En réalité, elle se caractérise par "un ensemble de symptômes très variables. Les plus impressionnants sont les délires et les hallucinations, mais les plus invalidants sont le retrait social et les difficultés cognitives", explique l'Inserm.

Une image négative et inquiétante alors que "prise à temps, elle se soigne de mieux en mieux. L’inclusion dans le monde du travail est aujourd’hui possible. Par ailleurs les statistiques le montrent: contrairement aux clichés, les personnes atteintes de schizophrénie sont avant tout dangereuses pour elles-mêmes: le taux de suicide est en effet beaucoup plus important que le taux national", précise la Fondation Pierre Deniker.

Lire aussi: "Se libérer des troubles anxieux grâce à la réalité virtuelle", et si la technologie était la solution?

Si les hallucinations sont le plus souvent auditives, l'association a fait le choix de les présenter sur le plan visuel dans cette vidéo afin de faire comprendre, à travers ce personnage qui ne peut enlever son casque, "la réalité qui s'impose" aux malades.

La campagne met également l'accent sur les proches des schizophrènes, à la fois victimes collatérales de la maladie et des clichés véhiculés, et première source d'aide pour les malades. La schizophrénie concerne 600.000 personnes en France.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La vidéo veut montrer la "réalité" dont sont prisonniers les schizophrènes.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-