Ségur de la santé : le compte est-il bon ?

Ségur de la santé : le compte est-il bon ?

Publié le 10/07/2020 à 14:01 - Mise à jour à 15:19
© Anne-Christine POUJOULAT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Les personnels soignants voulaient que leurs salaires soient mis au même niveau que ceux de leurs collègues européens. L’augmentation de 180€ promise à tous n’y suffira certainement pas.
 
A l’aube du Ségur de la santé, qui s’est ouvert le 24 mai, les revendications syndicales se basaient sur une augmentation des salaires de 300€ par mois pour les soignants. A ces « héros de la crise sanitaire » Emmanuel Macron avait promis, le 25 mars à Mulhouse, « un plan massif d’investissement et de revalorisation des carrières ». 
 
Le projet d’accord soumis aux syndicats par le ministre de la Santé dans la nuit de mercredi à jeudi prévoit finalement une augmentation de salaire de 180€ nets (en deux fois, 90€ en septembre puis en mars 2021) pour l’ensemble du personnel hospitalier. Il concerne donc les salariés médicaux et non médicaux des hôpitaux et des Ehpad, mais pas les médecins, qui font l’objet de négociations différentes. 
 
L’enveloppe de 7,5 milliards d’euros déposés sur la table par le gouvernement doit également servir à la hausse de certaines primes (le travail des jours fériés par exemple) et à une revalorisation salariale pour les personnels des établissements privés. L’accord prévoit en outre 15000 embauches dans le secteur hospitalier, pour moitié des créations de poste. 
 
Toujours pas dans la moyenne 
 
180€ d'augmentation, donc. Est-ce suffisant ? Les syndicats ont jusqu’à lundi pour se prononcer. Une chose est sûre, ils ne feront guère remonter les Français dans le tableau des rémunérations des personnels de santé européens. Comme nous l’avions souligné dans un précédent article, l’OCDE, dans son panorama de la santé 2017 avait en effet classé la France au 28e rang sur 32 pays. 
 
Avec environ 10% de salaire supplémentaire, les infirmières françaises par exemple, dont le salaire moyen est de 1798€ nets, passeront au niveau de la moyenne européenne. Mais elles resteront loin, toujours en termes de rémunération, de leurs collègues espagnoles et néerlandaises. 
 
De même pour les aides-soignants, qui seront encore loin derrière leurs homologues belges. En 2017, les salaires moyens étaient de 1357€ en France et de 2176€ en Belgique. Comme le souligne une aide-soignante du CHU de Nantes dans Ouest, les 300€ initialement réclamés auraient justement servis à « rentrer dans la moyenne des salaires européens ». 
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les syndicats doivent se décider d'ici lundi, mais les soignants maintiennent leur appel à manifester le 14 juillet

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-