Serpent corail: son venin pourrait servir d'antidouleur

Serpent corail: son venin pourrait servir d'antidouleur

Publié le :

Lundi 07 Novembre 2016 - 07:55

Mise à jour :

Lundi 07 Novembre 2016 - 08:01
Selon des chercheurs australiens, le venin du serpent corail pourrait être utile dans le domaine de la médecine. Il contiendrait une neurotoxine qui ciblerait directement les neurorécepteurs situés dans le cerveau à l'origine de la transmission de la douleur.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Se servir du venin d'un serpent pour soulager ses douleurs sera peut-être bientôt possible. C'est en tout cas ce qu'avancent des chercheurs australiens de l’université de Queensland dans un article publié dans la revue Toxins. D'après leurs recherches, le serpent corail, qui est l'un des animaux les plus venimeux au monde, pourrait bien s'avérer utile dans le domaine de la médecine.

Ainsi, son venin pourrait permettre d'élaborer une antalgique efficace. Il contiendrait une neurotoxine (la calliotoxine) qui ciblerait directement les neurorécepteurs situés dans le cerveau à l'origine de la transmission de la douleur. "Ce venin touche un type particulier de canal sodique, qui est important dans le traitement de la douleur chez l’humain", a notamment expliqué le Pr Bryan Fry.

Contrairement à d'autres espèces, le venin du serpent corail ne tue pas immédiatement ses victimes mais paralyse les nerfs de sa proie, causant un choc sur le système nerveux et déclenchant des spasmes. Ainsi, en récupérant la calliotoxine et en la purifiant, les chercheurs souhaiteraient, à terme, élaborer un nouvel antidouleur.

Ce n'est pas la première fois que ce serpent fait l'objet de recherches. Selon de précédentes études, il pourrait permettre d'offrir des possibilités de traitement pour l'épilepsie, la schizophrénie et les douleurs chroniques. Et il ne serait pas le seul. Selon l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), le venin du Mamba noir contiendrait deux toxines capables d'inhiber des récepteurs impliqués dans la sensation de la douleur. "Ces molécules seraient aussi puissantes que la morphine, mais dénuées de ses effets indésirables", avait-il expliqué. 

 

Le serpent bleu corail est l'un des plus venimeux au monde.


Commentaires

-