Sida: comment sont utilisés le dons récoltés par le Sidaction?

Recherche et action solidaire

Sida: comment sont utilisés le dons récoltés par le Sidaction?

Publié le :

Vendredi 24 Mars 2017 - 17:33

Mise à jour :

Vendredi 24 Mars 2017 - 18:05
En France comme à l'étranger, les dons récoltés par le Sidaction permettent des aides quotidiennes pour loger et nourrir les malades ainsi que financer des avancées dans la recherche médicale et le traitement du VIH.
©IES Ben al Jatib/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La campagne annuelle du Sidaction destinée à informer et à recueillir des dons pour la lutte contre le virus débute ce vendredi 24. La 23e édition affiche: "malgré de nombreuses victoires, le combat n'est pas terminé. Donnez". Il est légitime de se demander comment sont utilisés les dons attribués à l'association. En réalité, l'argent récolté par le Sidaction est directement profitable aux personnes séropositives comme aux chercheurs, sous des formes très différentes. Pour 20 euros, une mère séropositive peut offrir un mois de lait maternisé à son enfant sans risque de contamination, signale Europe 1. Eviter tout contact avec le sang, le sperme ou les sécrétions vaginales permet de ne pas transmettre le virus.

Avec 50 euros, le Sidaction peut placer un enfant dans une halte-garderie. Il arrive que les enfants atteints du virus du Sida ne soient pas acceptés dans les structures d'accueil dédiées aux jeunes enfants. Le trajet d'une infirmière jusqu'au domicile d'un patient séropositif, une fois par semaine pendant un mois, est rendu possible avec 30 euros. Ce même montant permet d'administrer un repas par jour à une personne malade et en situation de précarité. L'association Act Up a établi que 58,5% des personnes atteintes par le VIH étaient actives professionnellement en 2013. Autre constat à cette même date, 20% des malades étaient trop pauvres pour s'alimenter quotidiennement.

Outres ces actions nécessaires au quotidien, des dons plus élevés peuvent soutenir la recherche médicale sur la maladie. Un don de 200 euros permet des avancées médicales permettant de réduire les risques de transmission du virus et d'améliorer la qualité de vie des malades. Un mois de traitement antirétroviral de troisième génération pour un adulte en Afrique peut être financé avec cette somme. Il permet de réduire de façon drastique la quantité du virus dans le sang du malade.

Par ailleurs, 45 euros permettent la sensibilisation 100 personnes, et 70 euros d'une classe de 30 élèves. Un domaine non négligeable compte tenu du manque d'information et du nombre d'idées reçues dans la population française à propos du VIH.

D'après France Inter, le Sidaction agit avec un budget de 16 millions d'euros depuis environ vingt ans. En moyenne, quatre millions d'euros sont récoltés pendant la période de trois jours d'appel aux dons.

L'association Act Up a établi que 58,5% des personnes atteintes par le VIH étaient actives professionnellement en 2013.

Commentaires

-