Sidaction: encore des lacunes dans l'information sur la prévention et le traitement

Sidaction: encore des lacunes dans l'information sur la prévention et le traitement

Publié le :

Jeudi 23 Mars 2017 - 13:02

Mise à jour :

Jeudi 23 Mars 2017 - 13:08
©IES Ben al Jatib/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A la veille du début de la campagne du Sidaction, de vendredi 24 à dimanche 26, la nécessité d'informer sur le Sida apparaît toujours aussi nécessaire. De nombreuses personnes, notamment les jeunes, ont encore de fausses idées sur la prévention et le traitement du virus.

La campagne annuelle du Sidaction destinée à informer et à recueillir des dons pour la lutte contre le virus débute vendredi 24. L'association rappelle à la veille de cette opération que "le combat n'est pas terminé". En témoignent les chiffres sur l'information du public, encore souvent prisonnier d'idées reçues sur la maladie.

Près d'une personnes sur six penseraient ainsi que le virus du sida peut être transmis en s'asseyant sur un siège de toilettes publiques ou encore par un simple baiser selon un sondage Ifop/Bilendi pour le Sidaction. Et cette proportion est encore plus importante chez jeunes de 15 à 24 ans.

De nombreuses attitudes paradoxales persistent également. Ainsi, les progrès réalisés sur le traitement des personnes infectées et les espoirs de vaccins semblent faire penser à certains que le Sida n'est pas si dangereux. En 2016, 24% des jeunes interrogés déclaraient ne pas avoir peur du virus.

L'usage du préservatif chez les jeunes présente également des signes inquiétants et devrait être au cœur de la campagne. Selon une étude menée par la mutuelle étudiante Smerep à l'occasion du Sidaction, pas moins de 57% des étudiants et 42% des lycéens affirment ne pas utiliser systématiquement le préservatif.

En 2016, 17% d'entre eux pensaient que la prise d’une pilule contraceptive d’urgence est efficace pour empêcher la transmission du VIH. Pire encore: 6% estimaient que la prise d’un comprimé de paracétamol peut prévenir du Sida.

Près d'une personnes sur six penseraient ainsi que le virus du sida peut être transmis en s'asseyant sur un siège de toilettes publiques.

Commentaires

-