Sucer leur pouce protégerait les enfants des allergies

Sucer leur pouce protégerait les enfants des allergies

Publié le :

Lundi 11 Juillet 2016 - 16:42

Mise à jour :

Lundi 11 Juillet 2016 - 17:04
Selon une étude néo-zélandaise, les enfants qui sucent leur pouce ou se rongent les ongles seraient par la suite plus résistants aux allergies. Les chercheurs ne vont cependant pas jusqu'à recommander ces pratiques qui présentent tout de même des conséquences néfastes.
©OJO Images/Rex/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Sucer son pouce, se ronger les ongles: aucun parent n'apprécie de voir son enfant faire ainsi. Et à raison puisque ces manies peuvent avoir des conséquences sur la santé à long terme. Une étude néo-zélandaise vient cependant suggérer que ces habitudes n'ont pas que des mauvais côtés, sans pour autant en encourager la pratique.

Selon cette étude, le fait qu'un enfant suce son pouce ou se ronge les ongles pourrait lui permettre d'être mieux protéger par la suite contre certaines allergies. En effet, "une exposition précoce aux organismes microbiens réduit les risques de développer des allergies", affirme le document publié dans la revue Pediatrics. Et le fait de sucer leur pouce ou de se ronger les ongles est pour les enfants "une habitude commune qui peut augmenter l'exposition aux microbes".

Une idée que les chercheurs de l'université McMaster de Nouvelle-Zélande ont expérimenté en observant durant une trentaine d'années plus de 1.000 enfants nés en 1972 et 1973. Ils ont interrogé les parents sur les habitudes de leurs enfants aux âges de cinq, sept, neuf et onze ans, et ont pratiqué des tests allergiques sur eux à 11 et 32 ans.

Ils ont observé que 49% des patients qui ne se rongeaient pas les ongles ni ne suçaient leur pouce enfants souffraient d'allergies. Pour les autres, ce taux tombaient à 38%. La différence était particulièrement visible en ce qui concerne les allergies cutanées (urticaire, eczéma). En revanche, l'impact ne semble pas évident en ce qui concerne les allergies respiratoires comme l'asthme ou le rhume des foins. 

Des résultats qui viennent confirmer ceux d'une précédente étude dévoilées en 2013. "Même si les mécanismes et les âges d'expositions sont différents, les deux études suggèrent que la réponse immunitaire et les risques d'allergies peuvent être influencés par l'exposition aux bactéries orales et à d'autres microbes", précise le document.

Toutefois, ces résultats ne suggèrent pas pour autant que sucer son pouce ou se ronger les ongles sont des réflexes sains. "Beaucoup de parents désapprouve ces habitudes, et nous n'avons pas suffisamment d'éléments pour les incité à changer cela", a déclaré le Dr. Robert Hancox, co-auteur de l'étude, cité par LiveScience. "Nous n'encourageons certainement pas (ces pratiques), mais peut-être que si un enfant à des difficultés à s'arrêter, il y a une sorte de consolation à savoir que cela réduit les risques d'allergies", poursuit-il.

Le fait de sucer leur pouce est un réflex normal chez un très jeune enfant, mais si cette habitude ne disparaît pas avec les années, cela peut provoquer une malformation du palais qui l'obligera à porter un appareil dentaire. Les parents sont donc nombreux à pousser leur enfant à arrêter. Se ronger les ongles peut entraîner des infections douloureuses.

 

Les enfants qui sucent leur pouce ou se rongent les ongles seraient plus résistants aux allergies cutanées.


Commentaires

-