Températures: le froid plus meurtrier que la chaleur, selon une étude

Températures: le froid plus meurtrier que la chaleur, selon une étude

Publié le :

Jeudi 21 Mai 2015 - 19:04

Mise à jour :

Jeudi 21 Mai 2015 - 19:04
©Brian Snyder/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Contrairement à une idée généralement répandue dans les pays à climat tempéré, le froid tue beaucoup plus souvent que le chaud. C'est le résultat d'une étude statistique menée dans 13 pays.

Les périodes de canicule marquent souvent les esprits (15.000 morts en France en 2003), mais on meurt beaucoup plus souvent de froid que de chaud. Les températures trop froides tuent 17 fois plus que les températures trop chaudes, selon une vaste étude menée dans une douzaine de pays.

Dans cette étude dirigée par le Dr Antonio Gasparrini, de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, et publiée dans la revue scientifique The Lancet, les chercheurs ont recensé les causes de 74 millions de décès survenus entre 1985 et 2012 dans 384 endroits de 13 pays du monde (Italie, Espagne, Suède, Grande-Bretagne, Australie, Brésil, Canada, Etats-Unis, Chine, Taïwan, Japon, Corée du Sud, Thaïlande).

Il en ressort que la température a été identifiée comme la cause du décès dans 7,71% des cas, avec évidemment des différences selon les pays (3% des morts en Suède, en Thaïlande et au Brésil, contre 11% en Chine, au Japon et en Italie).

Mais sur ces 7,71% de mortalité, une grosse majorité de décès étaient dus au froid (7,29%), soit 17 fois plus que les décès dus à la chaleur (0,42%).

Il ne s'agit pas d'ailleurs de températures extrêmes, ni grand froid ni canicule, qui demeurent des exceptions: "notre étude (…) montre que la majorité de ces décès se sont en réalité produits dans des journées modérément chaudes ou froides, avec la plupart des décès causés par des températures modérément froides", souligne le Dr Gasparrini. Par "modérément chaudes ou froides", les chercheurs entendent des températures au-dessus ou en dessous des normales saisonnières des endroits et des pays étudiés.

La chaleur et le froid sont généralement associés à une mortalité cardiovasculaire accrue. Mais le froid, en outre, augmente le risque de problèmes respiratoires. Les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques sont les plus vulnérables dans ces cas-là.

 

 

Le froid est plus meurtrier que le chaud.


Commentaires

-