Téléconsultation, les règles à connaître

Téléconsultation, les règles à connaître

Publié le 24/02/2020 à 10:30 - Mise à jour à 11:39
FRED DUFOUR / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Avec 85000 actes facturés en octobre 2019, la téléconsultation démarre lentement. Mais elle est appelée à se développer fortement dans les années à venir. Avec quelques règles à tenir et un prix identique à celui d'une consultation "normale". 

Autorisées par la loi depuis la fin de l’année 2018, les téléconsultations représentent désormais une nouvelle manière de consulter son médecin généraliste ou son médecin traitant. Elles permettent donc au professionnel de santé d’examiner un patient directement à son domicile ou dans un lieu aménagé spécifiquement (Maison de santé, Ehpad, Pharmacie, …

A lire aussi: Site arretmaladie.fr: un problème d'éthique et de santé

Des conditions strictes

Pour pouvoir bénéficier de cette mesure, dont un des objectifs est de lutter contre l’engorgement des cabinets médicaux, plusieurs conditions sont à rappeler :

  • Le patient doit donner expressément son consentement
  • C’est le médecin, qui décide de consulter à distance ou non
  • Le médecin doit avoir examiné physiquement le patient au moins une fois dans les 12 mois précédents
  • Le médecin et le patient (ou le lieu dans lequel il téléconsulte) doivent disposer d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un Smartphone avec Skype ou Facetime

Le déroulé d’une téléconsultation

La téléconsultation repose donc sur la transmission vidéo, mais elle peut être assistée par un(e) professionnel(le) de santé (infirmière, …) pour accompagner le patient au cours de cet examen. Cela peut ainsi permettre l’utilisation d’instruments de mesure connectés comme une balance ou un stéthoscope.

Une fois la téléconsultation terminée, le médecin peut éditer sa prescription par voie électronique ou sur un support papier.

Le prix de la téléconsultation

Les tarifs de la téléconsultation sont les mêmes que pour une consultation plus conventionnelle, de 23 euros à 58.50 euros. La prise en charge par la Sécurité Sociale ne diffère pas et les mutuelles appliquent les mêmes remboursements que ce soit pour une consultation conventionnelle ou pour une téléconsultation.

A lire aussi: e-santé : la cabine de télémédecine lancée à la campagne pour faire face aux déserts médicaux

 

 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


La téléconsultation pour améliorer la prise en charge des patients

Fil d'actualités Société