Tout savoir sur la grippe

Point santé

Tout savoir sur la grippe

Publié le :

Jeudi 04 Décembre 2014 - 17:05

Mise à jour :

Vendredi 12 Décembre 2014 - 16:32
La grippe est de retour pour la saison hivernale 2014-2015 et le ministère de la Santé appelle les Français à se faire vacciner, jusqu'au 31 janvier. Le point sur les éléments à savoir sur cette maladie qui touche 2,5 millions de Français chaque année rappelle l'Institut de veille sanitaire.
©Rogelio V.Solis/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Fièvre, maux de tête, fatigue et courbatures sont les principaux symptomes de la grippe saisonnière qui sévit chaque année entre novembre et mars. "La grippe est une infection respiratoire aiguë, souvent considérée comme bénigne, dont l’évolution peut être compliquée en raison d’une virulence particulière du virus lui-même ou à cause de la fragilité des personnes infectées", explique le Haut Conseil de la Santé publique. Des complications qui peuvent être mortelles chez les personnes fragiles.

La grippe peut avoir deux évolutions. Lorsqu'elle est dite "simple", les signes de la maladie s'estompent une à deux semaines après leur apparition. Dans ces cas, la grippe n'est qu'un mauvais moment à passer. Mais dans certains cas, des complications peuvent intervenir, dues au virus lui-même ou à une surinfection bactérienne (pneumonie…). Elles touchent principalement les personnes fragiles souffrant de maladies chroniques, cardiaques ou pulmonaires notamment, et les personnes âgées.

D’après les estimations de l’Institut de veille sanitaire (InVS), la grippe saisonnière serait responsable en moyenne chaque année de 9.000 décès chez les seules personnes âgées de 65 ans et plus. La vaccination permettrait, en l’état de la couverture vaccinale actuelle, d’éviter 2.000 décès chez les personnes de cette tranche d'âge. Elle en éviterait davantage si la couverture vaccinale pour les personnes à risque était plus importante, explique l'InVS.

La grippe est plus qu'une maladie qui infecte une partie déterminée de la population, elle est un problème de santé publique qui touche chaque année 2,5 millions de personnes, rappelle l'Institut de veille sanitaire. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le gouvernement français envisage d’autoriser les pharmaciens "à délivrer et administrer eux-mêmes les vaccins" dans le projet de loi Santé présenté en octobre par la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Cette initiative -déjà appliquée au Royaume-Uni et au Portugal- a pour objectif de pallier la baisse des vaccinations, qui sévit surtout dans les déserts médicaux de l'Hexagone.

Concernant les effets du vaccin, une fois celui-ci infusé dans le corps, il faut compter une quinzaine de jours pour que l’immunité conférée soit établie et que les personnes vaccinées soient protégées. Par la suite, la persistance des anticorps dans l'organisme est limitée de 6 à 9 mois. Cette longévité limitée explique pourquoi il est nécessaire de se faire à nouveau vacciner contre la grippe tous les ans. L'organisation de la pharmacovigilance nationale avance que les vaccins anti-grippe sont en général bien tolérés, en-dehors des réactions attendues transitoires (douleur dans la zone d’injection, épisode fébrile…). 

Il n'est pas trop tard pour se faire vacciner, rappellent les pouvoirs publics et l'Assurance-maladie. La campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière, qui a débuté le 10 octobre, se poursuit jusqu'au 31 janvier.

Le gouvernement communique chaque année sur l'importance pour les Français de se faire vacciner contre la grippe saisonnière.

Commentaires

-