Traitement anti-poux: non aux insecticides pour chiens

A chacun son traitement

Traitement anti-poux: non aux insecticides pour chiens

Publié le :

Lundi 15 Décembre 2014 - 12:59

Mise à jour :

Lundi 15 Décembre 2014 - 15:48
Dans un communiqué, publié ce lundi matin, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) rappelle qu'il ne faut pas traiter les poux des enfants avec des produits vétérinaires.
©Durant Florence/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Si les poux sont un calvaire pour les parents, enfants et enseignants, ils ne se traitent pas n'importe comment et encore moins comme les puces ou tiques des animaux de compagnie. Dans un communiqué, publié ce lundi, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) met en lumière les dangers des médicaments vétérinaires pour traiter les poux. L'Agence rappelle qu'un traitement antiparasitaire, insecticide ou acaricide, destiné aux animaux de compagnie, ne doit en aucun cas être administré à un humain.

Si cette recommandation peut paraître logique, ce communiqué intervient suite à un nouveau signalement de l'utilisation de produits vétérinaires pour traiter les poux des enfants. Car face à la résistance de ces nuisibles, certains parents n'hésitent pas à employer des méthodes radicales, comme l'utilisation de produits vétérinaires, en vente libre dans les pharmacies et les grandes surfaces animalières.  

Dans son communiqué, l'ANSM précise que l’autorisation de mise sur le marché (AMM) des produits vétérinaires est délivrée "en fonction d'une évaluation bénéfice/risque pour l'espèce animale". Les études toxicologiques et cliniques, qui fondent cette évaluation, ne prennent en compte que la physiologie de l'espèce concernée. Et non celle des enfants.

En cas d'infestation et pour se débarrasser de ces nuisibles, il est recommandé d'utiliser les traitements adaptés, notamment en fonction de l'âge de l'enfant, en prenant conseil auprès de professionnels de santé (pharmaciens, médecins). Les traitements anti-poux, disponibles en pharmacie, sont soumis au préalable à la délivrance d'une AMM suite à une série d'études cliniques et toxicologiques.

En 2001 déjà, l'ANSES avait alerté sur l'usage dangereux des produits vétérinaires pour traiter les poux des enfants. Mais après plusieurs signalements dans différentes régions françaises, l'Agence a été obligée de réitérer ce rappel.

 

Les poux doivent se traiter avec un traitement adapté.

Commentaires

-