Un an après l'épidémie, le Liberia de nouveau confronté à Ebola

Un an après l'épidémie, le Liberia de nouveau confronté à Ebola

Publié le :

Samedi 21 Novembre 2015 - 18:51

Mise à jour :

Samedi 21 Novembre 2015 - 18:56
©Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il y a un an, la flambée de maladie à virus Ebola qui ravageait l’Afrique de l’Ouest entraînait un très grand nombre de cas. Alors que la Sierra-Leone et la Guinée-Conakry sont considérés comme exempts du virus, l'OMS ne plus donner ce statut au Liberia qui vient d'annoncer trois nouveaux cas.

Alors que la Sierra-Leone et la Guinée-Conakry fêtaient dans la joie la fin officielle de l'épidémie d'Ebola, le Liberia, un autre pays durement touché par la maladie, est en proie à trois nouveaux cas.  Le 3 septembre dernier l'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'avait pourtant déclaré "exempt de transmission du virus dans la population humaine". Quarante-deux jours s'étaient en effet écoulés depuis que le dernier cas confirmé au laboratoire a donné un deuxième test négatif. Après deux mois de répit, ces nouveaux cas confirmés par l'institution font donc craindre aux autorités sanitaires du pays une nouvelle flambée de la maladie.

Selon RFI, le premier malade est un garçon de 10 ans "qui était à l'école quand il a découvert qu'il avait une importante fièvre". Puis, son frère et sa mère ont également contracté la maladie. "Mais ce qui est compte c’est que nous sommes préparés à toute éventualité. Notre système de surveillance va prendre en charge ces nouveaux cas, nous avons les moyens de prendre les mesures qui s’imposent et nous allons le faire immédiatement. A chaque fois que le Liberia est déclaré exempt d’Ebola, nous disons bien au public qu’il faut maintenir le dispositif de prévention qui nous a permis d’atteindre ce stade.", explique à la radio le docteur Francis Kateh, directeur de la Santé au Liberia.

Pour l'instant, aucune précision sur les circonstances de la réapparition du virus n'a été donnée. Entre le début de l’épidémie et le 1er novembre, on a recensé 28.571 cas confirmés, probables et suspects de maladie à virus Ebola ont été recensés en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone précise l'OMS qui évoque en tout 11.299 décès dont 4.800 environ au Libéria. L'épidémie fut la plus grave depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976 et avait créé un climat de terreur dans les pays occidentaux qui craignaient une contamination sur leur sol. Le virus s’introduit dans la population humaine après un contact étroit avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides d’animaux infectés et se propage ensuite par transmission interhumaine. Il n’existe actuellement aucun vaccin homologué contre la maladie.

 

Le Libéria est de nouveau confronté à des cas d'infection au virus Ebola.


Commentaires

-