Un enfant soigné grâce à l'ablation d'une partie de son cerveau

Plasticité

Un enfant soigné grâce à l'ablation d'une partie de son cerveau

Publié le :

Lundi 06 Août 2018 - 20:42

Mise à jour :

Lundi 06 Août 2018 - 20:43
Trois ans après avoir subi une lourde opération, l'ablation d'un tiers de l'hémisphère droit du cerveau, un petit garçon de six ans se porte aujourd'hui bien. Ses médecins ont fait part de cette avancée mardi dernier.
© PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Cette nouvelle est source d'espoir pour les personnes atteintes d'épilepsie. Mardi 31 juillet dernier, des médecins ont faits part des résultats très encourageant d'une intervention réalisée sur un jeune patient aujourd'hui âgé de onze ans.

Dans la revue scientifique Cell, ils ont indiqué lui avoir fait subir une ablation d'une partie du cerveau, un tiers de l'hémisphère droit exactement, alors qu'il était âgé de trois ans.

Le petit patient était atteint d'une forme d'épilepsie sévère pour laquelle aucun traitement n'existe.

A voir aussi: Câliner un nouveau-né aurait une incidence sur l'ADN de son cerveau

Trois ans après cette lourde opération, le petit garçon dont la nationalité n'a pas été révélée a recouvré des capacités intellectuelles normales ont indiqué les médecins. Un exemple sans précédent de la plasticité du cerveau c'est-à-dire à sa capacité à s'adapter et à créer de nouvelles connexions.

Alors qu'il n'avait que trois ans, les médecins ont découvert que son épilepsie que rien ne semblait soulager était due à une tumeur cérébrale. Les scientifiques ont donc décidé de l'opérer et de lui retirer le centre de la vision, situé dans le lobe occipital, ainsi que les zones liées à la mémoire au langage mais aussi à l'audition.

Ensuite pendant trois années, l'enfant a été suivi médicalement afin que les chercheurs évaluent l'impact de l'opération sur ses capacités cognitives et visuelles avec au bout du compte un résultat très encourageant. A l'âge de six ans, le patient était capable d'identifier des objets et des formes. Ses capacités intellectuelles ainsi que son langage étaient aussi conformes à ceux d'un enfant de son âge.

Ce genre d'opération, qui reste très rare, ne concerne cependant aujourd'hui que 4 à 6% des patients atteints d'épilepsie.

A lire aussi:

Inde - un patient opéré d'une tumeur au cerveau de 1,8 kilo (photo)

Le cerveau des femmes est mature plus tôt et plus longtemps

La pollution, un danger pour le cerveau des bébés - l'ONU sonne l'alarme

Pour soigner l'épilepsie sévère d'un enfant, des médecins ont procédé à une ablation d'une partie de son cerveau.

Commentaires

-