Un lien entre apnée du sommeil et maladie d'Alzheimer

Un lien entre apnée du sommeil et maladie d'Alzheimer

Publié le 18/04/2015 à 11:34 - Mise à jour à 12:17
©Parth Sanyal/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): VL

-A +A

Une équipe de chercheurs américains a mis en évidence la précocité des symptômes de la maladie d'Alzheimer chez les personnes souffrant de troubles du sommeil et notamment d'apnée du sommeil.

Un bon sommeil permettrait de réduire les symptômes de la démence et de la maladie d'Alzheimer chez les séniors. Une étude américaine publiée dans la revue médicale Neurology  mercredi 15 établie en effet un lien entre les troubles du sommeil et le déclin cognitif (ce que l'on appelle communément la démence).

Principal trouble du sommeil étudié par l'équipe de l'école de médecine de New York, l'apnée du sommeil, caractérisée par des pauses respiratoires fréquentes durant la nuit. On savait déjà que cette pathologie pouvait entraîner des troubles cardio-vasculaires, du diabète ou encore de l'obésité. Mais elle favoriserait également le déclin des capacités cérébrales chez les séniors.

En effet l'équipe américaine a étudié le cas de 2.470 personnes âgées de 55 à 90 ans participant à une étude sur la maladie d'Alzheimer. Ils ont remarqué que les patients souffrant d'une apnée du sommeil non-traitée subissait un déclin cognitif avancé de 13 ans en moyenne.

Par exemple, une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer mais pas d'apnée du sommeil présentait à 90 ans les mêmes symptômes qu'un patient de 77 ans souffrant des deux pathologies.

De là à affirmer que l'apnée du sommeil est une cause de la maladie d'Azheimer il n'y a qu'un pas que l'équipe se refuse à franchir si facilement. Le Docteur Ricardo Osorio, auteur de l'étude rappelle ainsi que ces recherches ont "simplement établi une corrélation" entre apnée du sommeil et symptômes de la maladie d'Alzheimer, une première.

Cette découverte renforce la théorie de la "réserve cognitive" selon laquelle un cerveau bien entretenu (niveau intellectuel et culturel élevé, réseau social riche, bonne oxygénation par le sport et sommeil de qualité) résiste mieux aux symptômes de la maladie d'Alzheimer. Ainsi même si deux cerveaux sont identiquement endommagés, le patient qui aura pris soin de sa "réserve cognitive" présenterait moins de symptômes.

Un homme âgé sur deux et une femme sur quatre seraient concernés par l'apnée du sommeil. Elle se reconnaît notamment aux ronflements et à une importante fatigue au réveil. 

 

Auteur(s): VL


PARTAGER CET ARTICLE :


Un sommeil de mauvaise qualité favoriserait l'apparition des symptômes de la maladie d'Alzheimer.

Fil d'actualités Société