"Bourbon": découverte d'un nouveau virus mortel transmis par les tiques

"Bourbon": découverte d'un nouveau virus mortel transmis par les tiques

Publié le :

Samedi 21 Février 2015 - 16:20

Mise à jour :

Mardi 24 Février 2015 - 16:54
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :
-A +A

Vendredi 20 , les autorités sanitaires américaines ont annoncé avoir découvert un nouveau virus mortel, baptisé "Bourbon". Elles expliquent ainsi le décès d'un homme début 2014, suite à des morsures de tiques.

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé ce vendredi qu'un homme d'une cinquantaine d'années avait succombé au printemps 2014 à ce qui apparaît aujourd'hui être un nouveau virus. La maladie lui aurait été transmise par une tique.

La victime, vivait dans l'état du Kansas (centre des Etats-Unis) et était en bonne santé avant le printemps 2014. Elle avait été hospitalisée pour de la fièvre et des maux de tête. Malgré les traitements antibiotiques, ses fonctions rénales et respiratoires ont décliné jusqu'à son décès, onze jours après son admission à l'hôpital.

Les médecins avaient découvert une tique gonflée de sang accrochée à son épaule. Selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le patient avait été mordu par ces parasites à de nombreuses reprises dans les jours précédant son arrivée à l'hôpital.

N'ayant pu définir les causes de la mort, les médecins ont fait analyser le sang de la victime. Si un virus a été détecté, celui-ci n'a pas pu être identifié, poussant le CDC  à conclure qu'il s'agit d'un nouveau virus. Il a été baptisé "Bourbon", du nom du comté d'origine de la victime.

Les scientifiques l'ont classé parmi les thogotovirus, une famille qui d'ordinaire ne cause pas de symptômes chez l'homme. Ce n'est que la huitième fois qu'un humain est rendu malade par un thogotovirus et le premier cas de décès jamais enregistré. Cette maladie pourrait donc se propager par les tiques mais aussi par les moustiques.

Les tiques sont déjà connues pour propager la maladie de Lyme (ou borréliose de Lyme). Une infection qui touche plus d'une dizaine de milliers de personnes en France chaque année. Un chiffre qui pourrait être sous-estimé car les symptômes de cette maladie, très variables, la rendent difficile à diagnostiquer.

 

 

Les tiques seraient à l'origine de la transmission du nouveau virus "Bourbon".

Commentaires

-