Une amibe pénètre son organisme lors d'une baignade, elle détruit son cerveau

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Une amibe pénètre son organisme lors d'une baignade, elle détruit son cerveau

Publié le 31/07/2019 à 14:41 - Mise à jour à 14:57
© MARIUS BECKER / DPA/AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le 12 juillet dernier, un Américain a été infecté lors d'une baignade par une amibe "mangeuse de cerveau" qui déclenche de graves inflammations des tissus cérébraux. Le malheureux est mort dix jours plus tard.

Le cas n’est hélas pas rare et pratiquement toujours mortel: un Américain de 59 ans est décédé en Caroline du Nord après avoir été infecté par une amibe "mangeuse de cerveau" comme le rapporte le New York Times (voir ici) jeudi 25.

La victime, un certain Eddie Gray, s’était rendu le 12 juillet dans un parc aquatique pour s’y baigner alors que la température dépassait les 30 degrés. Là, l’homme a fait rentrer de l’eau dans son nez qui contenait une amibe de type naegleria fowleri. Une infection dont les conséquences sont dramatiques.

Cette amibe, si elle ne "mange pas le cerveau" au sens strict provoque une grave inflammation des méninges. Le malheureux quinquagénaire est mort dix jours plus tard. S’il avait ingéré par la bouche, il ne lui serait rien arrivé, l’atteinte du cerveau ne se faisant que par la voie nasale.

Ces amibes mortelles peuvent se développer dans les eaux chaudes, généralement en-dessus de 25 degrés. L’infection se manifeste par des maux de têtes violents, des nausées, puis, dans un second temps, des convulsions et un coma avec une évolution fatale.

Lire aussi: Son ventre est rongé par des bactéries mangeuses de chair après une liposuccion

Depuis 1962, 145 personnes ont été contaminées par le protozoaire. Seulement quatre d’entre-elles ont survécu. En France, seul un cas a été recensé en Guadeloupe en 2008. La victime, un petit garçon, n’a pas survécu.

L’amibe étant inoffensive quand elle est ingérée par la bouche, le principal conseil de prévention est d’éviter de faire rentrer de l’eau dans son nez –notamment si l’eau est chaude- en évitant les plongeons ou, idéalement, en portant un pince-nez.

Voir aussi:

Une femme amputée de trois membres au Canada: qu'est ce que la "bactérie mangeuse de chair"?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme est mort infecté par une amibe particulièrement dangereuse.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-