Vaccination ciblée ou protection généralisée contre la grippe ? une question de santé publique ou une question de chiffres ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Vaccination ciblée ou protection généralisée contre la grippe ? une question de santé publique ou une question de chiffres ?

Publié le 21/09/2020 à 16:13
GEORGES GOBET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

La position des autorités sanitaires s’agissant de la vaccination antigrippale se heurte aux avis des médecins mais aussi de certains députés. Qui doit être vacciné contre la grippe en 2020 ?

Le 13 octobre prochain, la campagne de vaccination commencera officiellement en France métropolitaine. Et déjà sent-on les prémices de ce qui pourrait bien constituer un nouveau couac dans la gestion politique de la crise sanitaire du coronavirus.

La vaccination antigrippale, un nouveau « geste barrière » ?

Chaque année, la grippe tue des milliers de personnes en France (en moyenne, une dizaine de milliers de décès sont comptabilisés chaque année) et engorge les services d’urgence (entre 2 et 6 millions de personnes contractent le virus de la grippe chaque année).  Avec la crise du coronavirus, les urgences hospitalières connaissent depuis des semaines une tension difficilement supportable, et si le pic grippal devait s’y rajouter, la saturation serait vite atteinte. Se faire vacciner contre la grippe représenterait donc ainsi un geste barrière à double effet : limiter le nombre de passages aux urgences et faciliter le diagnostic médical en écartant la grippe pour les patients infectés du Covid-19. C’est le message porté par la majorité des médecins depuis le début du mois de septembre et relayé, ce dimanche 20 septembre, par une tribune de 75 députés LAREM, publiée dans le Journal du Dimanche.

Les Autorités Sanitaires ne partagent pas cette vision, en ciblant prioritairement les personnes fragiles et le personnel de santé pour cette campagne antigrippale. Ces personnes fragiles ou à risques regroupent les 13 millions de personnes de plus de 65 ans et les presque 11 millions de personnes souffrant d’affection de longue durée (ALD) (Chiffres Améli 2017).

La direction générale de la santé (DGS) s’appuie sur un avis rendu en mai dernier par la Haute Autorité de la Santé (HAS) pour justifier sa position.  Dans cet avis, la HAS souligne :

« Il n’y a pas d’argument actuellement justifiant un élargissement de la population cible »

Mais avec une quinzaine de millions de doses de vaccin, les autorités sanitaires ne veulent aussi pas prendre le risque d’élargir la vaccination à l’ensemble de la population, sous peine de causer une pénurie. Un dilemme, qu’il faudra résoudre rapidement puisque la campagne antigrippale commence dans quelques jours seulement.

Les principales catégories de personnes à vacciner selon la HAS :

  • Les personnes de plus de 65 ans,
  • Les femmes enceintes,
  • Les patients atteints de pathologie chronique,
  • Les personnes obèses (IMC > 40 kg/m2),
  • Les entourages des nourrissons de moins de 6 mois présentant des risques, et ceux des personnes immunodéprimées,
  • Les patients des établissements de soins de suite ou des établissements médicosocial d’hébergement,
  • Les professionnels de santé,
  • Les professionnels, en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Vaccin

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-