Vaccins contre la rage falsifiés: alerte des autorités sanitaires

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Vaccins contre la rage falsifiés: alerte des autorités sanitaires

Publié le 25/07/2019 à 16:08 - Mise à jour à 16:19
© - / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Des lots de vaccins contre la rage frelatés ont été identifiés aux Philippines. Si le risque d'en retrouver en France est très faible, l'ANSM a alerté mercredi 24 les personnes qui auraient reçu sur place un traitement antirabique.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a relayé mercredi une alerte de l'Organisation mondiale de la santé concernant des lots de vaccins contre la rage falsifiés. Ceux-ci ne devraient pas en principe circuler en France, mais les autorités sanitaires françaises mettent tout de même en garde les personnes qui se seraient fait vacciner aux Philippines.

C'est en effet dans ce pays qu'ont été identifiés 13 lots de vaccins et sérums antirabiques falsifiés (sous les noms VERORAB, SPEEDA, RABIPUR et EQUIRAB). Ce qui avait conduit l'OMS à lancer une première alerte dès février dernier.

Voir: La France, premier pays anti-vaccins, selon une enquête mondiale

"Les vaccins VERORAB (fabriqué par Sanofi Pasteur), SPEEDA (fabriqué par Liaoning Cheng Da Biotechnology Co., Ltd), RABIPUR (fabriqué par GSK) et le sérum EQUIRAB (fabriqué par Bharat Serums and Vaccines Limited) sont utilisés pour la prévention de la rage chez les enfants et les adultes. Ils peuvent être utilisés pour protéger les personnes à risque d’exposition à la rage (vaccination préexposition) ou pour prévenir le développement de la rage après une exposition, généralement à la suite d’une morsure d’un animal chez lequel on suspecte une rage (prophylaxie post-exposition)", a fait savoir l'ANSM.

Elle se veut toutefois rassurante et précise que ces produits ne circulent pas en France et que "le risque est faible en raison des systèmes de contrôle en place en Europe et en France". Les personnes qui se seraient rendues aux Philippines et y auraient reçu un traitement antirabique doivent cependant considérer que ces injections "ne permettent pas avec certitude d'obtenir la protection souhaitée contre la rage".

Concernant la rage, "le traitement doit être effectué le plus rapidement possible après exposition, avant l’apparition des premiers symptômes qui signe une évolution inexorablement fatale. Cette prophylaxie consiste en quatre ou cinq injections intramusculaires de vaccin réparties sur un mois", précise l'Institut Pasteur.

Lire aussi:

Vaccin: un lien entre ROR et autisme? Une nouvelle étude publiée

Le Conseil d'Etat inflige deux revers aux anti-vaccins

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des vaccins contre la rage falsifiés ont été identifiés aux Philippines.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-