Var: l'avant-bras d'un homme, arraché par une machine agricole, réimplanté avec succès par les médecins

Var: l'avant-bras d'un homme, arraché par une machine agricole, réimplanté avec succès par les médecins

Publié le :

Lundi 31 Juillet 2017 - 09:40

Mise à jour :

Lundi 31 Juillet 2017 - 09:44
©US Navy
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Abdelkarim, ouvrier agricole, s'est fait arraché l'avant-bras par un machine la semaine dernière. Pris en charge par l’hôpital de la Timone, il a subit une opération chirurgicale particulièrement lourde qui a permit de réimplanter le membre à son corps.

L'opération, particulièrement délicate et minutieuse, a été menée avec un succès inespéré. Abdelkarim, a eu l'avant-bras arraché par une machine agricole le 21 juillet dernier alors qu'il travaillait pour une entreprise du Var. son membre a réussi à être réimplanté à l'hôpital de la Timone à Marseille après une longue et difficile opération de chirurgie qui a duré six heures.

La victime doit son salut au talent du docteur André Gay, chirurgien spécialisé dans les traumatismes graves des membres, qui a opéré sur le malheureux employé, habitant Avignon.

Le praticien que de quatre heures pour revasculariser les membres de l'Avignonnais. Alors que l'homme été hospitalisé, son membre, placé dans la glace, a été transporté par hélicoptère, ce qui a permis d'intervenir rapidement. "D'abord, on rattache les os, avec des plaques ou des broches, puis on raccourcit le membre de quelques centimètres pour travailler sur des tissus sains", a expliqué le chirurgien au journal La Provence.

La seconde étape, plus compliquée, "consiste à recoudre un à un les nerfs, tendons et muscles de la façon la plus minutieuse possible", précise le quotidien. "Toutefois, on ne pourra pas établir un pronostic fonctionnel avant trois à six mois", a souligné le docteur Gay.

L'accident s'est produit alors que son gant de travail s'est coincé dans la machine agricole. "J'ai entendu un bruit mais n'ai pas réagi les deux-trois premières secondes. (...) C'est en baissant les yeux que j'ai vu l'horreur: mon avant-bras était arraché. Tout est venu d'un coup, les cris, la douleur, la panique. En une minute, une partie de mon corps avait disparu", expliquai Abdelkarim au journal du Parisien.

Il espère pouvoir rapidement commencer sa rééducation.

La délicate opération de réimplantation s'est déroulé avec succès à l'hôpital de la Timone à Marseille.


Commentaires

-