Varicelle: le nord et l'est de la France particulièrement touchés

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Varicelle: le nord et l'est de la France particulièrement touchés

Publié le 03/07/2019 à 17:04 - Mise à jour à 17:07
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Plusieurs régions du nord et de l'est de la France restent particulièrement touchées par la varicelle, selon le dernier rapport du Réseau Sentinelle, publié ce mercredi 3.

L'activité de la varicelle en France restait "modérée à forte" selon le dernier bulletin du Réseau Sentinelle diffusé ce mercredi. Des disparités importantes demeurent cependant selon les régions. Le nord et l'est de la France sont particulièrement touchés.

"La semaine dernière (du 24 au 30 juin), le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 34 cas pour 100.000 habitants", précise le rapport.

Les Hauts-de France sont la région la plus touchée avec 60 cas pour 100.000 habitants. Arrivent ensuite le Grand Est (57 cas pour 100.000 habitants), puis la Bourgogne Franche-Comté (48) et l'Occitanie (44). La Normandie est particulièrement épargnée avec seulement 2 cas pour 100.000 habitants.

Voir: Cas de rougeole au festival Garorock: un appel à la vaccination lancé

Le développement de la varicelle est difficilement contrôlable puisqu'elle est très contagieuse et que la période d'incubation qui précède l'apparition des symptômes dure de 10 à 21 jours. De plus si un vaccin existe, il n'est pas recommandé aux moins de 12 ans alors que les jeunes enfants et nourrissons sont les principales personnes touchées, mais aussi celles chez qui les symptômes sont les plus bénins. Plus de 90 % des cas surviennent chez des enfants de moins de 10 ans mais ceux-ci ne représentent que 30 % des décès qui surviennent chaque année (environ une vingtaine).

La varicelle sévit de façon épidémique, avec des pics saisonniers le plus souvent à la fin du printemps et au début de l'été. En cas de suspicion chez l'enfant, il convient de consulter un médecin puis d'informe la crèche ou l'école. L'enfant doit rester chez lui jusqu'à ce que les boutons en soit au stade de croute.

Lire aussi:

La France, premier pays anti-vaccins, selon une étude

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'activité de la varicelle est "modérée à forte".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-