Voyager au Maghreb, dans quelles conditions ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Voyager au Maghreb, dans quelles conditions ?

Publié le 03/08/2020 à 09:57 - Mise à jour à 10:58
© FETHI BELAID / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
La situation est très différente selon que l’on souhaite se rendre en Tunisie, en Algérie ou au Maroc, pour un séjour touristique ou une visite familiale.
 
Difficile, pour ne pas dire impossible, de voyager au Maghreb cet été. L'épidémie de coronavirus y est toujours présente et si la Tunisie s'ouvre aux visiteurs, même étrangers, il n'en va pas de même au Maroc et en Algérie.
 
La Tunisie espère des touristes
 
Si les restrictions de voyage ont été levées dès la fin juin dans ce pays fortement dépendant de son secteur touristique, la Tunisie n’a accueilli son premier vol de 155 vacanciers que le 20 juillet dernier, sur l’île de Djerba. La France faisant partie des pays classés « verts », aucune mesure spécifique comme une quatorzaine n’est imposée à nos ressortissants. 
 
Pour les touristes, utilisation du gel hydroalcoolique, distanciation physique et gestes barrières sont de rigueur, tandis que les capacités hôtelières du pays ont été réduites de moitié.
 
Néanmoins, la Tunisie, dont les frontières avec l’Algérie et avec la Lybie restent fermées, fait actuellement face à un regain des contaminations à la Covid-19, avec plusieurs dizaines de cas chaque semaine. Vingt-six employés de l’aéroport de Tunis, notamment, ont été infectés. 
 
L’épidémie de coronavirus reste à un niveau relativement bas dans ce pays (1500 cas et 51 morts). Mais le port du masque devrait redevenir obligatoire dans les lieux clos dans les jours à venir. 
 
Situation inquiétante au Maroc
 
Le royaume chérifien doit lui aussi affronter un rebond de l’épidémie, avec quelque 522 nouvelles contaminations en 24 heures, dimanche. Le Maroc, en état d’urgence sanitaire au moins jusqu’au 10 août, n’accueille que ses ressortissants et les résidents étrangers, depuis le 14 juillet. 
 
Les personnes qui souhaitent voyager au Maroc doivent présenter deux tests COVID (un PCR et un sérologique) négatifs datant de moins de 48 heures. Le trajet par bateau se fait depuis seulement deux ports, à savoir Sète en France et Gênes en Italie. Les liaisons aériennes sont restreintes, d’autant que l’accès à huit villes est désormais interdit, et parmi elles Casablanca, la capitale économique, Marrakech, Tanger, Fès et Meknès. 
 
Frontières fermées en Algérie
 
Les frontières algériennes restent fermées depuis le 16 mars, mais la compagnie aérienne nationale Air Algérie envisage de reprendre les vols depuis Marseille le 16 août prochain et éventuellement depuis Bordeaux vers Oran et Alger.
 
Rien n’est sûr cependant, d’autant que l’Algérie a été retirée jeudi de la liste européenne des pays exemptés de restrictions de voyage. Une décision qui a surpris outre-Méditerranée, l’Algérie maintenant justement ses frontières fermées pour éviter les « cas importés ». 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


En Tunisie, les premiers touristes sont arrivés le 20 juillet à Djerba

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-