Apple relooke son emoji pêche, trop connoté sexuellement

Apple relooke son emoji pêche, trop connoté sexuellement

Publié le :

Jeudi 03 Novembre 2016 - 10:47

Mise à jour :

Jeudi 03 Novembre 2016 - 11:01
©Yuya Shino/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Excédée que les internautes se servent de son emoji pêche pour représenter une paire de fesses dans leurs conversations coquines, Apple a décidé de transformer le fruit en un substitut d'abricot, bien plus politiquement correct. Au grand dam des utilisateurs qui se révoltent en masse sur les réseaux sociaux.

Ceux qui se servaient de l'émoji pêche d'Apple pour illustrer une paire de fesses dans leurs conversations coquines vont être bien déçus. La puritaine marque à la pomme a décidé de remplacer cet émoticône largement détourné de son sens originel par les internautes par une version du fruit nettement moins connotée dans sa nouvelle version iOS 10.2, actuellement disponible pour quelques testeurs. Ainsi, lors de la prochaine mise à jour, les voluptueuses courbes de la pêche dont Kim Kardashian avait été jusqu'à faire un symbole de son anatomie feront place à un fruit tout rond aux allures d'abricot.

Sans surprise, cette nouvelle a fait grand bruit sur la toile et les internautes ont laissé libre cours à leur colère (ou tristesse) sur les réseaux sociaux.

Mais si Apple fait des malheureux avec son changement de dessin, elle profitera également de sa dernière bêta d'iOS pour introniser 72 nouveaux emojis, parmi lesquels une version féminine de toutes les professions déjà disponibles, un renard, un hibou, un avocat ou encore l'émoji "facepalm" représentant une personne se frappant le front de dépit.

 

Ce n'est pas la première fois que la firme de Cupertino fait dans le politiquement correct. En septembre dernier, elle avait déjà remplacé l'icône "revolver" par un "pistolet à eau". Aux côtés de Microsoft, elle a même voté contre la création d'un émoji fusil, au grand dam de la communauté américaine pro-armes.

Avant d'être dessinés, les émoticônes doivent d'abord faire l'objet d'une validation du Consortium Unicode, explique Le Figaro. L'organe laisse ensuite le champ libre aux entreprises comme Apple, Google, Facebook ou Microsoft pour les interpréter visuellement. 

 

 

Apple intronisera bientôt 72 nouveaux emojis.


Commentaires

-