Après huit mois d'arrêt, "Solar Impulse" s'apprête à reprendre son tour du monde

Après huit mois d'arrêt, "Solar Impulse" s'apprête à reprendre son tour du monde

Publié le :

Samedi 16 Avril 2016 - 12:21

Mise à jour :

Samedi 16 Avril 2016 - 12:24
©Chine Nouvelle/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L’avion solaire Solar Impulse-2 s’apprête à redécoller d’Hawaï pour poursuivre son tour du monde. Il pourrait reprendre son vol vers la côte ouest des Etats-Unis d'ici lundi ou mardi.

Cela fait huit mois que l'avion solaire Solar Impulse était en réparation à Hawaï et ne pouvait continuer son voyage en direction de la côté ouest des Etats-Unis en raison de batteries solaires endommagés.

"Les ingénieurs ont découvert que les batteries avaient surchauffé car elles étaient trop isolées. C’est comme un téléphone portable : quand il fait froid, la batterie tient moins bien. Alors comme l’avion vole à de très hautes altitudes, où il fait très froid, on les avait bien protégées, bien isolées, mais un peu trop. Pour parer à ce problème, on a développé un système de ventilation pour refroidir les batteries" a expliqué Raymond Clerc, directeur de la mission à  France TV Info.

D'ici lundi 17 ou mardi 18, Solar Impulse pourrait reprendre son tour du monde si les conditions météorologiques le permettent.  "Le +Solar Impulse+ attend une fenêtre météo lui permettant de voler et nous ne sommes donc pas en mesure de donner une heure et une date pour le décollage", a expliqué le porte-parole, Chris Shigas. 

Quatre escales sont prévues dans la traversée des Etats-Unis : Vancouver, San Francisco, Los Angeles et Phoenix.

Solar Impulse avait atterri le 3 juillet dernier sur l'île d'Oahu à Hawaï après une traversée du Pacifique depuis le Japon de 7.200 kilomètres effectuée en 117 heures et 52 minutes, à une vitesse moyenne de 61,19 km/h. Un score qui a permis de battre le précédent record mondial de vol en solitaire.

Ce tour du monde, financé par des entreprises privées, a été initié par Bertrand Piccard et André Borschberg, en 2003. L'avion, dont les ailes sont tapissées de plus de 17.000 cellules photovoltaïques, est censé démontrer qu'il est possible de faire le tour du globe sans recourir aux énergies fossiles.

 

 

L’avion solaire Solar Impulse-2 s’apprête à redécoller d’Hawaï pour poursuivre son tour du monde.

Commentaires

-