Archéologie: le crâne d'un nouvel ancêtre commun découvert au Kenya

Archéologie: le crâne d'un nouvel ancêtre commun découvert au Kenya

Publié le :

Jeudi 10 Août 2017 - 16:07

Mise à jour :

Jeudi 10 Août 2017 - 16:23
Une nouvelle espèce, appartenant à la famille des ancêtres des hommes et des singes, a été découverte en 2014 au Kenya, a révélé une étude publiée mercredi. Cette découverte exceptionnelle permet de combler un vide dans l'arbre généalogique des primates et d'éclairer sur l'évolution de l'espèce.
©Pouzet/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est une découverte de grande valeur dans la recherche de l'ancêtre commun à l'homme et au singe. Une étude publiée mercredi 9 dans la revue Nature dévoile qu'un crâne vieux de 13 millions d'années serait celui d'une nouvelle espèce.

Nyanzapithecus alesi a été découvert au Kenya en 2014. Il tire son nom de la famille de primates à laquelle il appartient. "Nyanzapithecus" correspondant aux aïeuls des "grands singes" (chimpanzés, gorilles, bonobos, orangs-outans, gibbons et ...humains). Alesi signifie "ancêtre" dans le dialecte kenyan de la région où le fossile a été découvert.

Le crâne par certains aspects, notamment sa face plate, évoque un gibbon, mais d'autres éléments, comme le mode de déplacement que sa forme induit, le rapprocherait plutôt de la branche dont décent l'homme. "Sa découverte montre que ce groupe était proche de l'origine des grands singes actuels et des humains et que cette origine se trouvait en Afrique" explique Isaiah Nengo, un des auteurs de l'étude.

En effet, l'une des théories sur l'évolution de notre espèce et de nos cousins veut que notre ancêtre soit né en Afrique, ait migré et évolué en Asie, avant de revenir à son point de départ. Une théorie qui était notamment permise par l'absence de fossiles datant de cette période charnière allant de 7 millions à 23 millions d'années avant notre ère. La découverte de Nyanzapithecus alesi prouverait donc que l'espèce a évolué en Afrique.

L'état de conservation du crâne, entier à l'exception des dents de lait de ce jeune d'environ 16 mois, est également exceptionnel.

Nyanzapithecus alesi était proche de l'origine des grands singes actuels et des humains.


Commentaires

-