Attentats de Paris: la mémoire des victimes va être analysée pendant dix ans (VIDEO)

Attentats de Paris: la mémoire des victimes va être analysée pendant dix ans (VIDEO)

Publié le :

Mardi 14 Juin 2016 - 14:55

Mise à jour :

Mardi 14 Juin 2016 - 15:10
©Sophie Benoist/FranceSoir
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Comment la mémoire individuelle et la mémoire collective évoluent-elles après un traumatisme comme les attentats de Paris? C'est la question que se posent 150 chercheurs dans le projet "13-Novembre", une étude de grande ampleur qui s'étalera sur dix ans.

Des chercheurs français ont annoncé lundi 13 le lancement d'un programme de recherches baptisé "13-Novembre" et qui veut analyser les conséquences des attentats sur la mémoire individuelle et la mémoire collective. Le projet est mis en place par l'Inserm, le CNRS et heSam Université, sept mois après les attaques terroristes de Paris et de Saint-Denis.

Codirigé par l'historien Denis Peschanski et le neuropsychologue Francis Eustache, le programme repose sur le témoignage de 1.000 personnes: des victimes des attentats, des intervenants (pompiers, policiers) ou des habitants de Paris. L'étude rassemble plus de 150 chercheurs issus des Sciences Humaines et Sociales et des neurosciences. Etalée sur dix ans, elle veut apporter des réponses à ces questions: "comment le souvenir traumatique des attentats du 13 novembre 2015 évolue-t-il dans les mémoires individuelles et la mémoire collective? Peut-on prédire, par l'étude des marqueurs cérébraux, quelles victimes développeront un état de stress post-traumatique, et lesquelles se remettront plus facilement?".

Les 1.000 volontaires seront interrogés quatre fois pendant dix ans: en 2016, en 2018, en 2021 et en 2026. Les entretiens individuels seront filmés et seront accompagnés d'une étude biomédicale intitulée "Remember" qui permettra de mieux comprendre l'état post-traumatique. Elle sera menées avec 120 victimes directes des attentats, souffrant ou non de stress post-traumatique et avec 60 habitants de Caen. Avec ces deux études les chercheurs espèrent identifier des marqueurs cérébraux associés à la résilience du traumatisme.

Les témoignages individuels seront mis en perspective avec la mémoire collective grâce aux archives de l'INA, aux médias, aux images de commémorations et aux réseaux sociaux. Cet ensemble de témoignages permettra aux chercheurs de comprendre la construction de la mémoire et son évolution après les attentats. 

Une vidéo de présentation du projet "13-Novembre" a été mise en ligne le 12 juin sur la page YouTube de l'Inserm. L'appel à témoignage est toujours ouvert, toutes les informations sont disponibles dans Le Journal du CNRS

(Voir ci-dessous la vidéo de présentation du projet "13-Novembre") 

 

Le projet "13-Novembre" va s'appuyer sur le témoignage d'une centaine de personnes pendant dix ans.


Commentaires

-