Espace: deux exoplanètes semblables à la Terre découvertes

Sœurs jumelles

Espace: deux exoplanètes semblables à la Terre découvertes

Publié le :

Mercredi 07 Janvier 2015 - 12:50

Mise à jour :

Jeudi 08 Janvier 2015 - 10:40
Des astronomes ont annoncé mardi 6 la découverte de huit nouvelles exoplanètes. Parmi elles, deux sont particulièrement intéressantes: baptisées respectivement Kepler-438b et 442b, elles sont les plus semblables à la Terre jamais observées.
©NASA/Reuters
PARTAGER :
-A +A

L'espoir de trouver une planète semblable à la Terre se renforce. Huit nouvelles exoplanètes (planètes situées en dehors du système solaire) ont été récemment découvertes, a annoncé mardi 6 la Nasa (agence spatiale européenne). Ces découvertes, qui ont mis en émoi le monde scientifique, sont particulièrement intéressantes d'autant que deux des exoplanètes détectées ressemblent particulièrement à la Terre. Bien que lointaines, elles semblent être d'excellentes candidates pour offrir des conditions propices à la vie.

Situées respectivement à 470 et 1.100 années-lumière de la Terre (une année-lumière équivaut à environ 9.461 milliards de kilomètres) dans la constellation de la Lyre, ces deux exoplanètes ont été détectées par le télescope spatial américain Kepler, lancé en 2009.

La première, baptisée Kepler-438b, tourne autour de son étoile en 35 jours. Avec un diamètre seulement 12% plus grand que celui de notre planète, elle a 70 % de chances d'être rocheuse, selon les calculs des astronomes qui ont présenté ces découvertes à la conférence de l'American Astronomical Society réunie cette semaine à Seattle (Etat de Washington, nord-ouest).

De son côté, Kepler-442b effectue une orbite en 112 jours. Elle un diamètre un tiers plus grand que celui de la Terre et a 60% de probabilités d'être rocheuse.

Ces deux planètes recevraient également plus de radiations lumineuses que la Terre.

"Nous n'avons jamais été aussi près de trouver une jumelle de la Terre en orbite autour d'étoiles comme notre Soleil",  a estimé Fergal Mullally, un astrobiologiste de la Nasa en commentant cette découverte. Seul hic: les astronomes ne peuvent, pour l'instant, les observer directement. Impossible alors de savoir véritablement si elles sont pourvues d'une atmosphère protectrice.

 

 

Illustration d'artiste de l'exoplanète Kepler-186f, découverte en avril 2014.

Commentaires

-