Espace: la sonde Rosetta a retrouvé Philae sur Tchouri

Espace: la sonde Rosetta a retrouvé Philae sur Tchouri

Publié le :

Mardi 06 Septembre 2016 - 11:56

Mise à jour :

Mardi 06 Septembre 2016 - 12:11
Un mois avant la fin de sa mission, la sonde Rosetta a retrouvé Philae, perdu sur la comète Tchouri, a annoncé l'Agence spatiale européenne lundi. S'il est hors de question de rétablir le contact avec le robot, cette nouvelle réjouit fortement la communauté scientifique.
©CNES/DUCROS David/ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

"On a retrouvé Philae". Ravie, l'Agence spatiale européenne (ESA) a fait part de cette nouvelle inespérée dans un communiqué lundi 5. Moins d'un mois avant la fin de sa mission, la sonde Rosetta a retrouvé le petit robot sur la comète "Tchouri", alias Churyumov-Gerasimenko. "Ces images ont été prises le 2 septembre par la caméra à angle étroit OSIRIS alors que la sonde effectuait un passage à 2,7km de la surface", explique l'ESA. Sur ces photos, on peut voir l'engin bloqué au fond d'une cavité.

Car Philae était perdu depuis maintenant plus d'un an. A cause d'une défaillance du harpon qui devait le figer au sol, le robot avait rebondi en atterrissant sur Tchouri le 12 novembre 2014 avant de se perdre dans le décor. Il avait ensuite envoyé des données pendant quelques jours mais avait fini par entrer en hibernation pour ne plus reprendre contact que très brièvement, en juin et juillet 2015.

En mars 2016, l'ESA a lancé une campagne pour rechercher Philae. Dès le mois de mai, les chercheurs français du Cnes (Centre national d'études spatiales) ont identifié la présence troublante d'un petit objet de forme géométrique sur Tchouri mais Rosetta volait encore trop haut pour confirmer leur analyse.

Désormais, s'il est hors de question de rétablir la communication avec Philae, cette découverte réjouit fortement les scientifiques. "La mission Rosetta a une nouvelle fois des allures d’épopée: qui aurait pu prévoir que Philae, le robot préféré des Européens, ferait une nouvelle fois parler de lui, même une fois ses moyens de communication coupés. C’est pour le Cnes et les scientifiques français une véritable fierté, puisque c’est l’endroit exact que nos scientifiques et ingénieurs avaient prédit, et où le Lam avait repéré une tache lumineuse. À moins d’un mois du baiser final à la comète, c’est un énième rebondissement pour la mission spatiale de tous les records!", se réjouit Jean-Yves Le Gall, le Président du Cnes, cité par Futura Sciences.

Et outre la fierté qu'elle suscite chez chercheurs, cette découverte a une vraie valeur scientifique. “Cette formidable nouvelle signifie que maintenant que nous savons où Philae se trouve, nous possédons désormais les informations qui nous manquaient pour replacer dans leur contexte les trois jours de relevés scientifiques effectués par Philae!",  renchérit Matt Taylor, responsable scientifique de la mission Rosetta. "Maintenant que la recherche de l’atterrisseur est terminée, nous nous sentons prêts à l’atterrissage de Rosetta", conclut Holger Sierks, principal investigateur de la caméra OSIRIS.

Car le 30 septembre, Rosetta arrivera au terme de sa mission. La sonde doit se poser sur Tchouri dans le but de découvrir les secrets de la structure intérieure de la comète. 

 

A cause d'une défaillance du harpon qui devait le figer au sol de Tchouri, Philae s'était rapidement perdu dans le décor.


Commentaires

-