Espace: la Station spatiale internationale (ISS) évacuée après un incident

Espace: la Station spatiale internationale (ISS) évacuée après un incident

Publié le :

Mercredi 14 Janvier 2015 - 16:07

Mise à jour :

Mercredi 14 Janvier 2015 - 19:20
Les six spationautes de la Station spatiale internationale (ISS) ont été forcés d'évacuer le segment américain, ce mercredi, après le déclenchement d'une alarme. Via son compte Twitter, la NASA a démenti l'hypothèse d'une fuite d'ammoniac, évoquée initialement par l'agence spatiale russe, Roskosmos.
©NASA/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Suite au déclenchement d'une alarme dans la portion américaine de la Station spatiale internationale (ISS), les astronautes ont dû se réfugier dans le segment russe, a indiqué ce mercredi la NASA (agence spatiale américaine). Sains et saufs, les six membres de l'équipage (trois Russes, deux Américains et un Italien) sont désormais en sécurité.

Selon l'agence spatiale russe Roskosmos, une fuite d'ammoniac aurait été détectée et serait à l'origine du déclenchement de l'alarme. "Une substance toxique a été émise depuis un circuit de refroidissement dans l'atmosphère de la station dans le secteur américain de l'ISS vers 11h44 heure de Moscou (08h44 GMT)", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Mais, contrairement à ce qu'affirmaient dans un premier temps plusieurs médias russes reprenant les propos de Roskosmos, la NASA n'a pas confirmé cette fuite. "Les contrôleurs de vol de l'ISS ne savent pas si l'alarme a été déclenchée par un pic de pression, un capteur défectueux ou un problème informatique", a expliqué l'agence spatiale américaine sur son compte Twitter.

Par mesure de précaution, il a donc été demandé aux membres de l'équipage de s'isoler dans le segment russe pendant que les équipes au sol évaluent la situation. Potentiellement dangereux, les incidents au sein de l'ISS restent assez rares. Toutefois, une fuite d'ammoniac avait déjà affecté l'ISS en mai 2013, forçant l'équipage à une sortie dans l'espace pour réparation.

La Station spatiale internationale, qui a réceptionné la semaine dernière une nouvelle capsule de vivres et de matériel, est divisée en deux parties bien distinctes: la première, l'USOS (United States Orbital Segment), est exploitée par la NASA et les agences spatiales européenne, canadienne et japonaise, tandis que la seconde, le ROS (Russian Orbital Segment), l'est par l'agence russe Roskosmos.

 

La Station Spatiale Internationale (ISS), le 1er mai 2014.


Commentaires

-