Etats-Unis: Amazon autorisé à tester la livraison par drone

Game of drones

Etats-Unis: Amazon autorisé à tester la livraison par drone

Publié le :

Vendredi 20 Mars 2015 - 10:44

Mise à jour :

Vendredi 20 Mars 2015 - 10:52
Le géant de la vente en ligne Amazon a reçu jeudi 19 l'autorisation de tester des vols de drones aux Etats-Unis. Cette nouvelle étape de développement pourrait lui permettre à terme de livrer des colis à ses clients.
©Mike Segar/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Alors que les survols illégaux de drones se multiplient en France, Amazon vient de recevoir la permission de faire voler les siens légalement aux Etats-Unis. L'objectif: pouvoir à terme lui permettre de livrer des produits à ses clients, ont annoncé les autorités américaines. Dans son communiqué, l'Agence fédérale de l'aviation (FAA) précise avoir accordé une licence "expérimentale" au géant de la vente en ligne pour lui permettre d'avancer sur "la recherche et le développement" et la "formation de ses équipes".

Cette nouvelle étape dans le développement d'Amazon n'est pas une surprise. Fin 2013, le groupe avait pour la première fois évoqué son projet de livrer des colis "en une demi-heure" grâce à des drones et avait demandé à la mi-2014 une autorisation à la FFA pour mener des vols d'essais. Si l'entreprise a obtenu gain de cause, elle est toutefois soumise à quelques restrictions. Ainsi, les drones ne pourront voler que de jour et au maximum à 112 mètres d'altitude. Ils devront également rester "dans le champ de vision" de leur pilote, qui devra être titulaire d'une licence.

Puis, afin de respecter les recommandations soumises par la FFA, Amazon devra également lui fournir des données mensuelles sur le nombre de vols, leur durée et signaler la moindre anomalie rencontrée.

Ces petits engins, longtemps réservés à un usage militaire, intéresse également certaines chaînes d’informations. Ces dernières voient en leur potentiel la possibilité de couvrir l'actualité et d'obtenir des images inédites sans pour autant mettre en danger leurs équipes. Mi-janvier, CNN avait bénéficié d'une licence similaire pour tester des vols de drones.

Pour autant, l'usage de ces appareils suscite certaines réserves, notamment concernant la possible atteinte à la vie privée. Scrutée par les paparazzis, certaines célébrités comme Halle Berry et Jennifer Garner avaient réclamé la modification de la législation américaine qui ne prévoit pas l'interdiction de l'espace aérien pour des photos volées. 

Amazon a reçu l'autorisation de tester des vols de drones aux Etats-Unis.

Commentaires

-