Ile de Pâques: le mystère de la disparition des autochtones peut-être résolu

Ile de Pâques: le mystère de la disparition des autochtones peut-être résolu

Publié le :

Mercredi 14 Janvier 2015 - 15:37

Mise à jour :

Mercredi 14 Janvier 2015 - 16:49
Selon une récente étude américaine, le déclin de la population native de l'île de Pâques aurait commencé avant 1722, en raison de précipitations trop variables et d’une détérioration des sols.
©Cédric Buffler/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Ses statues Moaïs en forme de têtes géantes, ses lacs, ses cratères volcaniques… Depuis sa découverte en 1722 par le navigateur hollandais Jakob Roggeveen à 4.000 km au large des côtes chiliennes, l’île de Pâques ne cesse de fasciner les anthropologues du monde entier. Ces derniers sont particulièrement intrigués par à la disparition inexpliquée de la population native de l’île à la fin du XIXe siècle. Selon une étude américaine publiée début janvier dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, le déclin de cette population aurait commencé bien avant 1722, en raison de précipitations trop variables et d’une détérioration des sols.

Cannibalisme, guerres, épuisement des ressources naturelles… Selon les auteurs de cette nouvelle étude, aucune de ces hypothèses précédemment avancées ne tient la route. "Les résultats de nos recherches sont assez surprenants", explique Thegn Ladefoged, professeur d'anthropologie à l'Université d'Auckland (Nouvelle Zélande) au site américain Huffington Post (HuffPost US). "Pour faire bref, nos recherches ne soutiennent pas l'idée selon laquelle l'effondrement de la société s'est passé avant l'arrivée des Européens à cause de l'érosion physique et d'une moindre productivité, mais elles indiquent que la façon dont la population s'occupait de ses terres a changé et ce, avant l'arrivée des Européens".

Au cours de leurs recherches, les scientifiques ont analysé et daté 128 outils en obsidienne ainsi que des morceaux de cette roche volcanique provenant des différents sites archéologiques de l’île. Grâce à quoi, ils ont réussi à déterminer quand et comment les autochtones avaient travaillé les terres de l’île de Pâques. Ils ont ainsi remarqué que l’utilisation des ressources naturelles et des sols différait selon les endroits de l’île. Et pour les scientifiques, cette pratique est plus le signe de contraintes environnementales que d’un abus des ressources de l’île jusqu’à épuisement. CQFD.

 

Selon une récente étude, les autochtones de l'île de Pâques auraient disparu à cause de mauvaises conditions météorologiques.


Commentaires

-