Journée mondiale de l'eau: la qualité de l'eau expérimentée par des astronautes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Journée mondiale de l'eau: la qualité de l'eau expérimentée par des astronautes

Publié le 22/03/2017 à 11:00 - Mise à jour à 11:15
©DLR/ESA/A.Morellon/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La journée mondiale de l'eau rappelle la nécessité de boire de l'eau de qualité pour vivre en bonne santé et éviter les maladie graves. A bord de la Station Spatiale Internationale une expérience est justement en cours pour déterminer si l'eau est potable ou non.

C'est la journée mondiale de l'eau, l'occasion ce mercredi 22 de rappeler que cette ressource est essentielle à toute vie sur Terre. Mal réparti entre les être humains, l'or bleu a surtout tendance à se raréfier. Aujourd'hui, un quart de la population mondiale manque d'eau ou ne consomme pas une eau de qualité, ce qui entraine des maladies comme l'anémie, le choléra ou la dengue entre autres.

Cette année, la France s'est associée à la journée mondiale de l'eau sur le thème précis des eaux usagées et donc non potables. Le gouvernement rappelle sur son site France diplomatie qu'environ 2,4 milliards de personnes manquent d'installations sanitaires de base, comme des toilettes. Il constate que 1.000 enfants dans le monde meurent chaque jour de maladies liées à un mauvais assainissement de l'eau et de l'hygiène qui s'y rattache.

Dans un contexte très différent, les expériences de la Nasa et du monde de l'astrologie pourraient apporter leur aide dans la consommation d'eau propre. A bord de la Station spatiale internationale (ISS) des contrôles de la qualité de l'eau sont justement en cours dans le cadre de la mission Proxima. Dans l'espace, les astronautes consomment majoritairement de l'eau issue du traitement des eaux usées. Pour cette raison, l'astronaute français Thomas Pesquet en collaboration avec le Centre national d'études spatiales (CNES) travaille sur une expérience nommée Aquapad.

Le principe est de contrôler la qualité de l'eau grâce à un dispositif et de juger si celle-ci est suffisamment saine pour être consommée. L'eau est placée dans une petite boîte contenant de la poudre qui réagit au contact des bactéries. Après 48 heures d'incubation, il est possible de déterminer le nombre de colonie de bactéries contenues dans 1 ml de liquide et donc d'estimer s'il est potable.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Dans le monde 1.000 enfants meurent chaque jour de maladies liées à un mauvais assainissement de l'eau et de l'hygiène qui s'y rattache.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-