La premières sortie spatiale 100% féminine annulée pour une étonnante raison

La premières sortie spatiale 100% féminine annulée pour une étonnante raison

Publié le :

Mardi 26 Mars 2019 - 13:57

Mise à jour :

Mardi 26 Mars 2019 - 14:05
©NASA/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La première sortie spatiale 100% féminine de l'histoire a été annulée lundi 25 par la NASA. Les raisons de ce "changement d'assignations" sont pour le moins surprenantes.

Ce devait être une grande première, mais un dysfonctionnement très surprenant est venu annuler la première sortie spatiale en duo 100% féminine de l'histoire. Il n'y avait tout simplement pas assez de combinaisons à la bonne taille dans la Station spatiale internationale pour que les astronautes Christina Koch et Anne McClain puissent sortir en même temps.

Une situation à peine croyable qui a mis la NASA dans l'embarras, alors que celle-ci se félicitait il y a quelques semaines à peine -à l'occasion de la journée internationale des droits de la femme- des progrès accomplis en la matière.

Voir: Le prochain humain sur la Lune sera une femme en 2028 selon la Nasa

L'agence spatiale américaine a expliqué qu'Anne McClain avait effectué une première sortie vendredi et qu'au cours de sa préparation, elle s'était rendue compte que le torse de la combinaison de taille M lui allait mieux. Les combinaisons spatiales sont en effet composées de morceaux de différentes tailles afin de s'adapter à toutes les morphologies. Deux exemplaires de chaque taille sont censés se trouver à bord de l'ISS, mais l'une d'elle est une pièce de rechange qui nécessiterait 12 heures de travail pour pouvoir être utilisée. Il n'y a donc pas deux torses de taille M disponibles pour vendredi 29, date prévue pour cette fameuse sortie.

Si le problème n'a pas été anticipé, c'est que Anne McClain s'est entraînée avec une autre taille. Mais la limite du réalisme des simulations et l'évolution du corps sous l'effet de l'apesanteur ont pu selon la NASA créer ce décalage.

Christina Koch participera donc comme prévu à sa première sortie spatiale avec la "bonne" combinaison vendredi, mais sera finalement accompagnée par un homme, son compatriote Nick Hague. Ils devront poursuivre les travaux entrepris par leurs prédécesseurs, à savoir l'installation de batteries sur deux panneaux solaires de la station.

Lire aussi:

Trump veut dominer la Lune, Mars et l'espace

La Chine lance un satellite vers la face cachée de la Lune

La premières sortie spatiale 100% féminine n'aura finalement pas lieu vendredi.


Commentaires

-