Le cybercrime en hausse: même une machine à café peut extorquer son propriétaire

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le cybercrime en hausse: même une machine à café peut extorquer son propriétaire

Publié le 01/10/2020 à 10:36 - Mise à jour à 18:11
Tyler Nix / Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Le grand public commence à être sensibilisé aux dangers liés au piratage des smartphones, des ordinateurs professionnels ou personnels, ou des comptes sur les réseaux sociaux. Mais il faut ajouter à cela le risque méconnu de piratage des objets connectés, téléviseurs, enceintes, et même des appareils électroménagers comme un frigo ou une machine à café connectée!
Pour ne rien arranger, il semble que les hackers se montrent plus actifs aujourd'hui, dans le contexte de la pandémie de coronavirus. Y-a-t-il aujourd'hui plus de risques de piratage? Avec le télétravail, les activités réalisées en ligne sont de plus en plus nombreuses, la pandémie semble aider les hackers. Et avec le perfectionnement des techniques d'hameçonnage, ces activités illicites sont de plus en plus rentables.

Les usages se transforment, les utilisateurs sont donc plus vulnérables

Il est compliqué de garantir le même niveau de sécurité informatique dans un cadre professionnel au bureau, et en télétravail dans un cadre familial. Les salariés n'ont pas le même degré de vigilance lorsqu'ils travaillent en ligne à la maison: les usages personnels du télétravailleur et de sa famille se mêlent aux usages professionnels, augmentant la vulnérabilité des postes de travail. Pour les hackers, c'est une opportunité en or, une véritable porte ouverte aux piratages, qui permettent de voler facilement des données qui peuvent être vendues ou même des documents sensibles (photos, rapports confidentiels, etc.) qui peuvent permettre de demander des rançons.

Les hackers sont de plus en plus habiles grâce aux cours en ligne

Comme le souligne Mathieu Vialetay  de SentinelOne, startup américaine de cybersécurité, en six mois, la plateforme publique cybermalveillance.gouv.fr a détecté plus de 300% d’augementation des menaces numériques. Lors du confinement, les pirates ont eu plus de temps que jamais pour se former aux techniques du piratage, grâce à des tutoriels, des documents de formation qu'ils trouvent en ligne. Les cybercriminels sont plus audacieux, avec des techniques plus agressives et plus efficaces pour gagner de l'argent.

Même une machine à café peut être une faille permettant d’arnaquer l’utilisateur

Martin Hron, chercheur principal chez le fournisseur de sécurité Avast, a publié un article de blog le 25 septembre, pour décrire comment une machine à café connectée peut être piratée.
Il a créé un dysfonctionnement massif de l'appareil, qui ne peut être arrêté qu'en payant une rançon ou en débranchant définitivement l'appareil.
L'attaque consiste non seulement en une manipulation du fonctionnement de la machine, mais elle est aussi capable d’allumer en permanence le réchaud et le chauffe-eau de la machine à café. La mauvaise blague ne s'arrête que lorsque l'utilisateur attaqué paie la rançon, ou débranche la prise de courant. La machine est rendue inutilisable, car les dysfonctionnement reprennent si elle est rebranchée.
Heureusement, les chances qu'un pirate informatique malveillant découvre qu’une machine à café connectée est celle qui possède une faille de sécurité sont faibles, et il est possible que l'utilisateur préfère jeter sa machine à café, pour éviter de payer la rançon. Cependant, d’autres attaques similaires peuvent s’avérer plus dangereuses, comme le vol d'informations sensibles.

Le hameçonnage, une activité très lucrative

Les collectivités locales qui ont mis leurs employés en télétravail n'ont pas été épargnées. La ville de Besançon, par exemple, a été victime d'une cyberattaque le 4 septembre. Les pirates peuvent potentiellement se servir des nombreuses données personnelles dérobées pour envoyer des emails frauduleux aux habitants de la ville pour leur extirper des informations sensibles. La ville a alerté les habitants et leur a demandé d’être très vigilants face aux risques de hameçonnage. Selon Mathieu Vialetay, certaines tactiques, comme l’extorsion ou la mise aux enchères de données volées, sont susceptibles de se généraliser car c’est une facon d’obtenir “des gains immédiats”.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Même une machine à café peut être une faille permettant d’arnaquer l’utilisateur

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-