Le Patagotitan mayorum, ce gigantesque dinosaure qui pesait le poids d'un Boeing 737 (photo)

Le Patagotitan mayorum, ce gigantesque dinosaure qui pesait le poids d'un Boeing 737 (photo)

Publié le :

Mercredi 09 Août 2017 - 17:14

Mise à jour :

Mercredi 09 Août 2017 - 17:37
Des scientifiques argentins ont découvert l'un des plus grands dinosaures qui aient jamais foulé la Terre, en Patagonie. Il mesurait près de 40 mètres de long et pesait un poids avoisinant les 80 tonnes.
©Capture d'écran Le Monde
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Près de 40 mètres de long et un poids avoisinant les 80 tonnes. Le plus gros dinosaure ayant jamais foulé le sol de la Terre a été découvert en Argentine en 2014, il s'appelle le Patagotitan mayorum. Il aurait vécu il y a environ 100 millions d’années, durant la période du Crétacé supérieur. Le premier os de cette nouvelle espèce, un fémur, ne mesurait d’ailleurs pas moins de 2,5 mètres. A noter que son poids équivaut à celui d'un Boeing 737.

Ce dinosaure était un sauropode, ce qui signifie qu’il était quadrupède et herbivore, muni d’un long cou et de dents en forme de spatules, dont les représentants les plus connus sont les Brontosaurus, les Diplodocus et les Brachiosaurus. Il appartient au groupe des titanosaures – les dinosaures les plus gigantesques, dont la longueur dépasse les 20 mètres.

Si les restes de l'animal ont été découverts en 2014, il a fallut attendre trois ans pour que l'équipe scientifique, menée par Luis Carballido et Diego Pol du musée de paléontologie Egidio Feruglio, publie l'ensemble de ses conclusions ce mercredi 9 dans la revue Proceedings of the Royal Society B.

Le nom du dinosaure rend hommage à la région d'Argentine où il a été découvert, la Patagonie où vivaient également des spécimens de reptiles parmi les plus grands jamais découverts. Une exception géographique que les chercheurs ont encore du mal à expliquer.

"Les titanosaures étaient herbivores, ils avaient donc certainement toute la nourriture dont ils avaient besoin (en Patagonie), et comme les plantes sont directement liées au climat, il est possible qu'il ait contribué au développement d'un type particulier de plantes", a expliqué l'un des chercheurs à Newsweek. Et d'ajouter: "Ou peut-être que leur taille leur a permis d'éviter leurs prédateurs carnivores". En effet, le fait est que l’évolution de ces herbivores se faisait en fonction des prédateurs qui les menaçaient. "Il pourrait en exister de plus gros, mais nous atteignons probablement les limites", conclut-il.

Le "Patagotitan mayorum" pouvait mesurer près de 40 mètre de long.


Commentaires

-