Le requin du Groenland peut vivre 400 ans, une longévité record

Le requin du Groenland peut vivre 400 ans, une longévité record

Publié le :

Vendredi 12 Août 2016 - 10:52

Mise à jour :

Vendredi 12 Août 2016 - 14:59
Le requin du Groenland est le vertébré présentant l'espérance de vie la plus longue. Une étude publiée jeudi affirme que l'espèce vit en moyenne 272 ans et qu'une femelle dont ils ont calculé la longévité aurait pu vivre jusqu'à 512 ans.
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les requins du Groenland sont les vertébrés avec l'espérance de vie la plus importante selon une étude publiée jeudi 11 dans la revue Science. Jules Nielsen, doctorant en biologie marine a l'université de Copenhague, et son équipe, composée de chercheurs danois, norvégiens, britanniques et américains, affirment que les requins du Groenland peuvent vivre 400 ans dans les eaux froides de l'arctique. L'espérance de vie moyenne de ce vertébré serait de 272 ans: "nos résultats démontrent que le requin du Groenland est le vertébré connu vivant le plus longtemps" explique l'étude. Le spécimen dépasse ainsi la tortue du Galapagos (250 ans) et les baleines du Groenland. Une seule espèce au monde a une longévité plus importante, la praire d'Islande (507 ans) mais c'est un mollusque.

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont calculé l'âge de 28 requins du Groenland. La méthode conventionnelle pour calculer l'âge d'un requin consiste à prélever une partie de sa colonne vertébrale pour analyser les tissus calcifiés mais, celle du requin du Groenland étant trop gélatineuse, ils ont ont utilisé la datation au carbone 14 en prélevant des cellules sur le cristallin de l'oeil des requins. Sur les spécimens analysés, deux femelles étaient vraiment très âgées: l'une mesurait 4,93m et était âgée d'environ 335 ans et l'autre faisait 5,02 mètres et était âgée de 392 ans. Mais ce chiffre contient une marge d'erreur de 120 ans: elle avait donc au moins 272 ans (plus que tous les vertébrés connus à ce jour) mais au maximum 512 ans, ce qui situerait sa naissance entre le début du XVIe et le milieu du XVIIIe siècle. Elle serait née au plus tard en 1741, bien avant la Révolution française. 

Jeffrey Gallant, directeur scientifique du Geerg, un groupe d'étude sur le requin du Groenland, a souligné que "ce résultat est une très grande découverte. Cela ne me surprend pas, même si je ne suis pas expert dans cette méthode de datation. Ces estimations d'âge corroborent les mesures effectuées sur la taille de ces requins, marqués puis relâchés et repris dans les années 1950 et 1960". En conclusion de leur étude, les chercheurs rappellent surtout que, si la longévité des requins du Groenland est aussi impressionnante c'est grâce à leur développement très lent: ils ne grandissent que d'un centimètre par an et les femelles atteignent la maturité sexuelle à l'âge de 156 ans. Ils aimeraient donc que leur étude permette d'être plus vigilant à la conservation du requin du Groenland, dont des individus sont parfois pris par erreur dans les filets de pêche en région arctique et subarctique. 

 

Le requin du Groenland peut vivre jusqu'à 400 ans selon une étude publiée jeudi dans la revue Science.


Commentaires

-