À l'ONU, WhatsApp n'est désormais plus utilisé

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

À l'ONU, WhatsApp n'est désormais plus utilisé

Publié le 24/01/2020 à 15:50 - Mise à jour à 15:53
Onu
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Les hauts responsables de l’ONU ont été avisés de ne pas utiliser WhatsApp, il n’est pas considéré "comme un moyen sûr", a dévoilé le porte-parole de l’organisation internationnale de 193 pays membres. Depuis qu'elle a été rachetée par Facebook, l'application de messagerie favorite des familles est considérée comme moins protégée.
 
La consigne ne date pas d’hier – en fait de juin -, mais elle a été rendue publique seulement jeudi. Et de manière un peu fortuite, puisque Fahran Haq, le porte parole de l'Organisation des Nations Unies (ONU) répondait à la question d’un journaliste qui lui demandait si le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres utilisait cette messagerie cryptée pour communiquer avec les grands de ce monde.
Soupçons sur le royaume
 
La question n’était pas innocente. Des experts de l’ONU estiment en effet que le portable de Jeff Bezos, le tout puissant patron d’Amazon, a pu être piraté en 2018 grâce à l’envoi d’une vidéo piégée via WhatsApp, justement. Et que la malveillance proviendrait… du royaume d’Arabie Saoudite, la vidéo ayant été adressée par le prince héritier Mohamed Ben Salmane en personne.
 
L’ambassade saoudienne aux Etats-Unis dément bien sûr catégoriquement et réclame une enquête. 
 
Snowden avait prévenu, c'est la faute à Facbook
 
De son côté, WhatsApp se défend par la voix de son directeur de la communication. Carl Woog a ainsi déclaré à l’agence Reuters que «la technologie de cryptage que nous avons développée avec Signal jouit d’une grande considération auprès des experts en sécurité et reste la meilleure disponible pour les personnes à travers le monde». 
 
Tous les experts? Pas si sûr. En septembre, Edward Snowden avait vivement déconseillé aux Français (et d’abord au premier ministre) d’utiliser cette application, moins sûre selon lui depuis son rachat par Facebook en 2014. 
Derniers chiffres connus concernant WhatsApp: l'application aurait véhiculé en 2014, 10 milliards de messages et 500 millions de photos par jour. Une mine d'infos forcément attrayante. 
 
 

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les responsables de l'ONU se méfient de WhatsApp

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-