Mathématiques: Pythagore était un cancre à côté des Babyloniens

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mathématiques: Pythagore était un cancre à côté des Babyloniens

Publié le 26/08/2017 à 18:00 - Mise à jour à 18:08
©Domaine public
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une tablette babylonienne vieille de plus de 3.000 ans aurait été traduite par une équipe scientifique australienne. Il s’agirait d’une table de trigonométrie qui comporte notamment le théorème de Pythagore, rédigée bien avant que le Grec ne la formule. Ces indications seraient même plus précises que les techniques utilisées aujourd’hui en la matière.

C’est bien connu, le carré de l’hypoténuse d’un triangle rectangle est égal à la somme des carrés des deux autres côtés. Et il est tout aussi évident que c’est le mathématicien et philosophe grec Pythagore qui est à l’origine de cette découverte qui a traumatisé des générations de collégiens.

Faux, selon une équipe de chercheurs australiens. Les Babyloniens auraient établis ce théorème près de 2.000 ans avant notre ère et plus de 1.000 ans avant la naissance de Pythagore. En témoigne une petite tablette d’argile de cette époque, découverte dans les années 1930 et dont les scientifiques en question disent avoir enfin percé le mystère.

Les quatre colonnes comprenant chacune une quinzaine de série de symboles cunéiformes seraient en fait des formules de trigonométrie (mathématiques consacrées aux triangles). Et non seulement y figurerait l'équivalent du théorème de Pythagore, mais aussi d’autres formules qui seraient encore plus précises que celles utilisées de nos jours.

Cela parce que les Babyloniens utilisaient un système mathématique basé non pas sur des séries de 10 mais sur des séries de 60. De plus, leur vision de la trigonométrie se basait sur un système de ratios et non sur les angles et les cercles.

"Les mathématiques babyloniennes ont peut-être été démodées pendant plus de 3.000 ans, mais elles ont de possibles applications dans les sondages, les graphiques informatiques et l’éducation. C’est un rare exemple de l’ancien monde apprenant quelque chose au nouveau", n’hésite pas à déclaré au Guardian Daniel Mansfield, docteur en Mathématiques et membre de l’équipe de recherches.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Pythagore, détail de "l'École d'Athènes" de Raphaël, 1509.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-