Mort annoncée de l'Univers: pas de quoi s'inquiéter

Mort annoncée de l'Univers: pas de quoi s'inquiéter

Publié le :

Mercredi 12 Août 2015 - 14:30

Mise à jour :

Mercredi 12 Août 2015 - 15:23
Une équipe internationale de chercheurs a mis en évidence la très lente agonie que vit actuellement l'Univers. Une nouvelle a priori inquiétante mais à interpréter à l'échelle de milliards d'années, bien au-delà du destin de la race humaine.
©NASA
PARTAGER :

Victor Lefebvre

-A +A

La nouvelle a de quoi faire froid dans le dos. Une vaste étude internationale utilisant les télescopes les plus puissants au monde annonçait la terrible nouvelle: l'Univers se meurt. Si cela a fait presque autant de bruit que le Big Bang, ce phénomène n'est, paradoxalement, pas si grave que cela.

D'abord parce que, selon cette étude menée par une centaine de chercheurs de plus de 30 universités australiennes, européennes et américaines, l'Univers ne va pas tant mourir que vieillir pour toujours. En effet les galaxies dégagent deux fois moins d'énergie qu'il y a deux milliards d'années. Cela parce que l'essentiel de l'énergie existante dans le cosmos provient du Big Bang survenu il y a 13,8 milliards d'années. Et elle a en grande partie déjà été consommée. Les fusions thermonucléaires des étoiles permettent de dégager un peu d'énergie, mais pas suffisamment pour compenser les pertes. Il disparaît plus d'étoiles qu'il ne s'en crée, et donc l'Univers devrait finir par se vider.

Ensuite, parce que ce phénomène était déjà théorisé depuis plus d'un siècle. Il semblait déjà évident aux scientifiques de l'époque que l'énergie de l'Univers n'était pas intarissable. Hypothèse déjà confirmée grâce aux instruments modernes il y a une vingtaine d'années. Cette nouvelle étude devrait cependant permettre à la communauté astronomique d'en apprendre plus sur la formation des galaxies.

Autre point, certes pas le plus réjouissant mais il faudra s'y faire, le jour ou cela arrivera, l'humanité n'existera plus, selon toute vraisemblance. Car le phénomène prendra des dizaines, voire des centaines de milliards d'années. Et même en étant très optimiste sur les chances de notre espèce, la Terre sera, elle, belle et bien perdue. Quand bien même elle survivrait à l'homme ou autres catastrophes, elle finira engloutie par le Soleil qui explosera dans environ cinq milliards d'années.

Enfin, le destin finale de l'Univers n'est encore que théorique. Certains pensent qu'il va se disloquer du fait de son expansion continue, d'autres qu'il va au contraire se contracter jusqu'à disparaître. Nos connaissances sur la question sont encore très limitées. En effet l'Univers est composé à 95% de matière noire (environ 23%) et d'énergie sombre (environ 73%). Elles portent ces noms parce qu'aucun scientifique n'est encore parvenu à en comprendre les propriétés ou la composition. Il vaut donc mieux rester prudent avec les théories...

 

 

 

 

Quel que soit le destin de l'Univers, la Terre et l'espèce humaine ne seront plus là pour voir cela.


Commentaires

-