Persuadé d'être espionné à travers son casque sans fil Bose, un jeune homme porte plainte

Informations privées

Persuadé d'être espionné à travers son casque sans fil Bose, un jeune homme porte plainte

Publié le :

Vendredi 21 Avril 2017 - 15:28

Mise à jour :

Vendredi 21 Avril 2017 - 15:39
Un jeune américain, qui a l'habitude d'écouter de la musique avec un casque sans fil de la marque Bose, a décidé de porter plainte la semaine dernière contre l'entreprise américaine. Il la soupçonne d'espionner ses consommateurs pour revendre des informations personnelles.
©Capture d'écran YouTube

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
-A +A

Ecouter de la musique en bluetooth avec un casque sans fil pourrait ne pas être sans risque pour la sécurité des utilisateurs de ce type de produits. C'est en tout cas ce que pense un jeune homme originaire de l'Illinois aux Etats-Unis. Kyle Zak a en effet acheté des écouteurs Bose en mars dernier, pour près de 330 euros. Il a également installé l'application recommandée sur son smartphone pour accéder à plus de fonctionnalités. Il a donc rentré en ligne son nom, son adresse mail et le numéro de série de son produit. Mais il s'est rendu compte qu'en réalité Bose disposait de bien plus d'informations que celles qu'il avait communiquées. C'est ce pourquoi il a décidé de porter plainte pour espionnage, comme l'a rapporté le Washington Post mercredi 19.

Voici les produits visés: les QuietComfort 35, SoundSport Wireless, Sound Sport Pulse Wireless, QuietControl 30, SoundLink Around-Ear Wireless Headphones II et le SoundLink Color II.

La plainte stipule que Bose a accès à toute la musique que le requérant écoute, donnant beaucoup d'indications sur sa personnalité, son âge, ses opinions politiques, voire même des détails sur sa santé. Ce qui représente "un grand mépris pour le droit à la vie privée des utilisateurs".

Autre élément qui justifie la plainte: en plus de récupérer ces données, Bose en aurait partagé avec une autre compagnie appelée Segment.io, comme l'a expliqué l'avocat de Kyle Zak au Washington Post.

Kyle Zak a demandé dans sa plainte que de telles pratiques soient totalement arrêtées par l'entreprise américaine et souhaite recevoir des dommages et intérêts pour le préjudice subi. 

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

 
Les produits visés par la plainte sont: les QuietComfort 35, SoundSport Wireless, Sound Sport Pulse Wireless, QuietControl 30, SoundLink Around-Ear Wireless Headphones II et le SoundLink Color II.

Commentaires

-