Plusieurs sites d'information français victimes d'une panne informatique

Plusieurs sites d'information français victimes d'une panne informatique

Publié le :

Vendredi 16 Janvier 2015 - 16:39

Mise à jour :

Samedi 17 Janvier 2015 - 12:10
Plusieurs sites d'information français ont subi une panne ce vendredi. Si une attaque de hackers djihadistes a été envisagée, il s'agirait en fait d'une panne de réseau de l'hébergeur de sites internet Oxalide.
©Timothy Krause/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Le timing a de quoi surprendre. Ce vendredi matin, sur le coup de 10h, plusieurs sites de médias et d'information (dont Francesoir.fr) ont été momentanément indisponibles suite à un problème informatique de l'hébergeur Oxalide qui a touché "le cœur des réseaux", selon l'entreprise.

Une légère panne qui a suscité une forme d'angoisse, celle de la cyberattaque de la part de hackers djihadistes. En effet, ces derniers jours, de nombreux sites français ont été victimes d'attaques informatiques, résultant en des ralentissements ou des défigurations de pages d'accueil. On a recensé plus de 19.000 actes de malveillance imputable à des hackers depuis la tuerie de Charlie Hebdo mercredi 7 janvier.

Sur son compte Twitter, l'hébergeur Oxalide expliquait, après avoir résolu le problème vers 11h30, que "les premiers éléments en notre possession nous permettent d’écarter l’hypothèse d’une attaque externe de type DDoS (déni de service, lorsqu’un site est noyé sous les requêtes de connexion, NDLR)". Néanmoins, la société n’a apporté aucune précision sur les raisons de ce dysfonctionnement. Elle a indiqué dans un tweet que ses équipes ont découvert la source du problème, sans que celui-ci soit totalement résolu.

Les sites des journaux FranceSoir, 20 MinutesL'Express, Mediapart, France Info, France InterLe Parisien, Slate ou encore Marianne, tous hébergés par Oxalide, sont devenus inaccessibles vers 10h. Des sites d'e-commerce, comme Sushi Shop ou Kiloutou, ont également été perturbés.

 

 

De nombreux sites d'information français ont affiché une page de ce genre pendant quelques heures ce vendredi.


Commentaires

-