Pour que des vaches attaquent un camping, elle embrase 350 bottes de foin

Pour que des vaches attaquent un camping, elle embrase 350 bottes de foin

Publié le :

Vendredi 24 Août 2018 - 07:49

Mise à jour :

Vendredi 24 Août 2018 - 07:50
Sous l'emprise de la drogue une femme a mis le feu à 350 balles de foin, début août, à Saint-Martial-Viveyrols. Elle a agi ainsi en espérant que les vaches, prisent de panique détruiraient le camping voisin.
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

C'est ce qui s'appelle avoir la dent dure. Une femme de 37 ans a mis le feu à 350 balles de foin, le 8 août dernier, à Saint-Martial-Viveyrols, en Dordogne. Motif de cette attitude pour le moins dangereuse: se venger des clients d'un camping qu'elle fréquentait.

Comme le rapporte le journal Sud-Ouest, qui révèle cette étrange affaire, l'incendiaire présumé, âgé de 37 ans, a été interpellé par les gendarmes après avoir mis le feu à 350 balles de foin. L'incendie avait été repéré par les pompiers qui avaient prévenu les forces de l'ordre et éteint une à une les balles de foin embrasées.

Voir - Incendie à Aubervilliers : l'hypothèse d'un court-circuit privilégiée 

Au moment de son interpellation, l'état de la suspecte n'était pas compatible avec une garde à vue. Et pour cause, "elle avait consommé cannabis et amphétamines. Elle a d’abord été hospitalisée sous contrainte à l’hôpital Vauclaire, à Montpon-Ménestérol", précise le quotidien. La femme a finalement pu être auditionnée, mardi 21, une fois qu'elle n'était plus sous l'emprise de ces substances illicites.

Ainsi, elle a indiqué aux gendarmes, que l'on imagine sans peine surpris, qu’elle était en colère contre des personnes du camping de Verteillac, là où elle logeait. Par conséquent, elle avait décidé d'embraser ces balles de foin de façon à effrayer un troupeau de vaches qui aurait alors détruit le camping, pris de panique.

La pyromane devra répondre de ses actes devant le tribunal correctionnel de Périgueux le 16 janvier 2019.

Lire aussi:

Incendie à Aubervilliers: la maire critique le gouvernement, qui se défend

Sept blessés graves, dont cinq enfants, dans un incendie à Aubervilliers

Sous l'emprise de la drogue une femme a mis le feu à 350 balles de foin à Saint-Martial-Viveyrols.


Commentaires

-