Pourquoi le ciel est-il bleu?

Il y a le ciel, le soleil et la terre

Pourquoi le ciel est-il bleu?

Publié le :

Jeudi 11 Juin 2015 - 10:51

Mise à jour :

Lundi 15 Juin 2015 - 07:07
Plus que la surface de ses océans, c'est la couleur du ciel qui donne à la Terre son aspect bleuté, et son surnom de "planète bleue". Mais pourquoi le ciel est-il bleu? Explications.

Auteur : Pierre Plottu

 
-A +A

Les beaux jours s'installent, le soleil brille et le ciel est bleu… Mais, au fait, pourquoi le ciel est-il de cette belle couleur azur (du moins quand il fait beau)? Tout un chacun s'est posé cette question au moins une fois. Grâce à FranceSoir, plus besoin de remuer ciel et terre, ou d'arpenter les sites scientifiques pour trouver la réponse.

Joli comme un ange, comme disait Rimbaud, le ciel doit sa couleur au même phénomène qui fait que les roses sont rouges et les violettes sont bleues: la lumière. A ce stade, il est bon de faire un –petit– rappel sur la composition de ladite lumière. Si les rayons du soleil, la lampe naturelle de la Terre, sont blancs, c'est qu'ils sont composés de l'ensemble du spectre des couleurs de l'arc en ciel, du rouge au violet, en passant par le vert et le jaune.

Les roses sont ainsi rouges, par exemple, car leur composition fait que leurs pétales absorbent l'ensemble du spectre lumineux et ne rejettent que la lumière dont la longueur d'onde est traduite en rouge par l'œil humain. Pour le ciel, c'est pareil: composé de nombreuses molécules d'eau, d'air, de poussières de toutes sortes… Autant d'éléments de dimensions telles que, lorsque la lumière les frappe, ils diffusent une partie du bleu du spectre lumineux. D'où la couleur du soleil.

Ce phénomène explique également qu'en altitude, où la lumière rencontre moins d'obstacles avant de venir frapper l'œil de l'observateur, le bleu du ciel est plus profond par beau temps. De même, par mauvais temps, une surabondance de gouttelettes d'eau, qui restituent quant à elles l'ensemble du spectre, reconstitue la lumière blanche et donne au ciel son aspect voilé et nuageux (d'où la couleur blanche des nuages).

Bon à savoir enfin, pour tenter de prédire la météo à court terme, en plaine un ciel bleu très foncé est synonyme de haute pression et donc annonciateur d'un brusque changement de temps, par exemple l'arrivée d'une tempête. A l'inverse, un bleu plus pâle est avant-coureur d'une persistance du beau temps. Autrement dit, le septième ciel.

 

 

Auteur : Pierre Plottu

 
C'est la lumière du soleil, pourtant blanche, qui donne au ciel sa couleur bleue.

Commentaires

-