Radiations cosmiques: voyager dans l'espace nuirait au cerveau des astronautes

Radiations cosmiques: voyager dans l'espace nuirait au cerveau des astronautes

Publié le :

Samedi 02 Mai 2015 - 16:25

Mise à jour :

Dimanche 03 Mai 2015 - 11:00
©Nasa/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Selon une étude commandée par la NASA, les radiations cosmiques seraient nocives pour le cerveau des astronautes lors des longs voyages spatiaux. Cette découverte pourrait ainsi ruiner tout espoir de réaliser des futures missions habitées sur Mars.

Voyager dans le cosmos ne serait pas bon pour la santé mentale des astronautes: c'est la conclusion d'une étude publiée, vendredi 1er, dans la revue Sciences Advances. Selon les résultats de l'enquête, commandée par la NASA, les voyages dans l'espace affecteraient les capacités cognitives et feraient émerger de graves troubles neurologiques.  En cause: l'exposition aux radiations qui traversent le corps des astronautes lors des longs voyages spatiaux.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques se sont rendus au Laboratoire national de Brookhaven à New York afin de soumettre des souris à des radiations de particules à haute énergie. Les chercheurs ont alors constaté une inflammation du cerveau des petits rongeurs, qui perturbait la transmission des signaux nerveux.

Mais pour que de tels symptômes apparaissent, il faudrait que les astronautes soient exposés aux radiations cosmiques pendant plusieurs mois. Manque de chance, c'est exactement ce que prévoit la NASA en souhaitant envoyer ses hommes sur Mars dans les prochaines années. "Ce n'est pas une bonne nouvelle pour les astronautes qui effectueront un voyage de deux à trois ans aller-retour vers Mars", a commenté Charles Limoli, de l'Université de Californie à Irvine, principal auteur de cette recherche.

Pour lui, ce genre de mission peut comporter de nombreux risques. "La baisse des capacités de travail, les déficits de mémoire et des pertes de connaissance ainsi que les difficultés de concentration pendant des vols dans l'espace pourraient affecter des activités essentielles de la mission", a-t-il expliqué avant d'ajouter: "ces radiations cosmiques pourraient altérer les capacités cognitives des astronautes pendant toute leur vie".

Si les astronautes choisis pour aller sur Mars seront a priori confrontés à ce problème, ceux de la Station spatiale internationale (ISS), qui font en moyenne des séjours de six mois, ne sont pas exposés à une aussi grande intensité car ils sont protégés par la magnétosphère terrestre.

Malgré ses résultats déstabilisants, la NASA ne compte pas baisser les bras: une des solutions envisagées serait de munir les engins spatiaux de protection renforcée contre les rayonnements cosmiques. 

Les astronautes sont soumis à des radiations cosmiques nocives pour le cerveau.


Commentaires

-