Facebook repérerait les adolescents vulnérables pour ses annonceurs

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Facebook repérerait les adolescents vulnérables pour ses annonceurs

Publié le 01/05/2017 à 16:29 - Mise à jour à 16:42
©Dado Ruvic/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le journal "The Australian" a affirmé dimanche avoir eu accès à un document interne confidentiel de Facebook détaillant un algorithme capable d'identifier les périodes de vulnérabilité des jeunes utilisateurs. Cela permettrait aux annonceurs de savoir quand proposer leurs produits à des acheteurs "anxieux".

Facebook serait prêt à vendre le malheur des adolescents à ses annonceurs. Selon The Australian, le réseau social aurait les moyens de repérer les moments où ses jeunes utilisateurs sont le moins bien dans leur peau.

Le journal affirme dans un article paru dimanche 30 avril avoir eu connaissance d'un rapport de 23 pages présentant un algorithme qui permet d'identifier précisément des sentiments négatifs. Cela grâce à l'exploitation des publications de l'utilisateur, de ses interactions sur le site et de son activité sur Internet. Ce système permettrait de définir si un jeune utilisateur -qu'il soit lycéen, étudiant ou salarié- se sent "stressé", "nerveux", "stupide", ou "inutile" parmi une dizaine de qualificatifs possible.

Une précision destinée aux annonceurs afin qu'ils sachent à quel moment l'utilisateur a besoin de"booster sa confiance en lui", ajoute le quotidien national australien, ce qui permettrait donc de mieux cibler les campagnes de publicité.

Interrogé par le journal, Facebook n'a pas nié les faits mais invoque une initiative prise par un de ses membres sans l'accord de la direction: "Nous avons ouvert une enquête afin de comprendre comment une telle faille est survenue", a fait savoir un porte-parole de l'entreprise, évoquant de possibles "procédures disciplinaires".

Ce document vise les jeunes inscrits à Facebook en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais on ignorait encore ce lundi si un tel système a également été mis en place dans d'autres pays. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La direction de Facebook a affirmé ne pas être au courant de tels procédés.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-