Rosetta: la mission est terminée mais laisse un immense héritage (VIDEO)

Rosetta: la mission est terminée mais laisse un immense héritage (VIDEO)

Publié le :

Vendredi 30 Septembre 2016 - 20:25

Mise à jour :

Vendredi 30 Septembre 2016 - 20:41
La sonde Rosetta a terminé ce vendredi sa mission en s'écrasant sur la comète Tchouri 12 ans après son lancement. Jusqu'au dernier instant, elle a livré à la communauté scientifique de nouvelles informations qui s'ajoutent à son immense héritage dont il faudra des années pour mesurer l'ampleur.
©NASA/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Dix ans de voyage, des heures d'attente et de suspense interminables au moment d'une première historique, près de deux ans de travail en orbite autour de "sa" comète, et une somme colossale d'informations inestimables recueillie. La sonde Rosetta a terminé son travail et s'est écrasée comme prévu ce vendredi 30 sur 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, alias Tchouri, dans une ultime manœuvre pour en apprendre encore plus sur les comètes, le système solaire et les origines de la vie.

L'impact a eu lieu comme prévu à 12h40, mais il aura fallu patienter une quarantaine de minutes pour que le centre opérationnel de la mission en ait confirmation. La mission Rosetta, première tentative de poser sur une comète un engin construit par l'homme -le robot Philae- est terminée.

Pour ce baroude d'honneur, la sonde a été orientée vers la région appelée Ma'at, où se trouvent des pits (des trous) d'où s'échappent quantité de gaz et de poussières. Elle a également pu prendre tout au long de cette lente décente (5 km/h) des photographies au plus près de la comète, la dernière à 51 mètres d'altitude seulement. Rosetta restera donc sur la comète tant que celle-ci sillonnera l'espace.

Fragile, Rosetta n'avait aucune chance de survivre au crash. Elle était de toute manière programmée pour s'éteindre afin de ne pas polluer l'espace avec des fréquences radio inutiles. Sa mission qui devait à l'origine s'achever dès décembre 2015  avait été prolongée autant que possible. Mais Tchouri s'éloignant du Soleil, Rosetta perdait peu à peu sa seule source d'énergie.

Si la mission est terminée, l'analyse de l'héritage de Rosetta ne fait que commencer: "Il faudra des années pour tirer le meilleur parti de cet ensemble de résultats. D’autant que nous n’en aurons pas d’équivalent avant plusieurs décennies. Des générations de jeunes scientifiques pourront s’en emparer", confiait à FranceSoir l'astrophysicien Jean-Pierre Bibring lors du premier anniversaire du largage de Philae.

Très vite, le vaisseau-mère et l'atterrisseur avaient révélé que la comète n'avait pas l'aspect ou la constituion qu'imaginaient les scientifiques. Bien plus qu'un gros caillou glacé, Tchouri a montré des signes de présence d'oxygène, d'eau et de matière carbonée. Autant d'éléments nécessaires à la vie qui semblent valider le rôle des objets cométaires dans son apparition sur Terre, et peut-être ailleurs dans l'espace.

Les petites sœurs de Rosetta -la sonde japonaise Hayabusa-2 et l'Américaine Osiris-Rex- sont à leur tour partie à la rencontre d'un bolide de l'espace, des astéroïdes cette fois. La mission de l'Agence spatiale européenne n'était qu'un (immense) premier pas.

(Voir ci-dessous le résumé de la mission Rosetta par l'Agence spatiale européenne):

 

Rosetta s'est écrasée sur Tchouri ce vendredi. Sa mission demeurera comme une première dans l'histoire de l'exploration spatiale.


Commentaires

-