Selon l'Insee, le solde migratoire a baissé en France entre 2006 et 2013

Selon l'Insee, le solde migratoire a baissé en France entre 2006 et 2013

Publié le :

Mardi 13 Octobre 2015 - 10:45

Mise à jour :

Mardi 13 Octobre 2015 - 10:59
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le nombre de personnes arrivant en France a augmenté entre 2006 et 2013, mais le nombre de départs a également progressé, ce qui a occasionné une baisse du solde migratoire sur cette période.

Plus d'arrivées mais également plus de départs. C'est ce qui ressort d'une étude de l'INSEE parue ce mardi et qui porte sur les flux migratoires en France entre 2006 et 2013. Il en ressort que lors de cette période, le solde migratoire a baissé, notamment en raison du fait que les personnes étrangères résidentes en France ont été plus nombreuses à quitter le territoire.

Dans les faits, le nombre d'immigrés arrivés en France a augmenté sensiblement, passant de 193.000 immigrés arrivés en 2006, à 235.000 en 2013. On enregistre également trois fois plus de départs sur la même période: 29.000 personnes en 2006, contre 95.000 en 2013. Cela conduit inévitablement à une baisse du solde migratoire pour les personnes immigrées, nées étrangères à l'étranger, la hausse a été de 164.000 en 2006 contre 140.000 en 2013.

Une information qui vient contredire les théories de certaines personnalités politique comme Marine Le Pen ou Nadine Morano qui dénoncent une supposée "invasion migratoire" initiée depuis plusieurs années.

"L'accroissement de la mobilité professionnelle de courte durée, notamment intra-européenne, explique ce résultat", d'après l'Insee. L'institut de la statistique précise que les retours concernent essentiellement des étudiants étrangers à la fin de leur cursus, ou des retraités rentrant au pays. 

Egalement pris en compte dans le calcul du solde migratoire total, on trouve les mouvements effectués par les Français nés à l'étranger qui rentrent en France (20.000 en 2013), les Français nés en France qui reviennent suite à une expatriation (77.000 en 2013) ainsi que les expatriations des ces mêmes catégories de personnes (102.000 en 2013). L'inclusion de ces derniers permet d'établir un solde migratoire de +33.000 personnes en 2013 avec un total de 332.000 arrivés pour 299.000 départs.

Par ailleurs, l'Insee indique que la France comptait 4,2 millions d'étrangers au 1er janvier 2014, soit 6,4% de la population. C'est une hausse de 500.000 personnes environ par rapport à 2006, alors que l'ensemble de la population progressait dans le même temps de 2,6 millions, à 65,8 millions d'habitants. Les immigrés, incluant les Français nés à l'étranger, représentaient pour leur part 8,9% de la population.

 

Le solde des arrivées et des départs a baissé entre 2006 et 2013 selon l'Insee.


Commentaires

-