StopCovid : 4 idées reçues et rumeurs sur l'application de pistage du Covid-19

StopCovid : 4 idées reçues et rumeurs sur l'application de pistage du Covid-19

Publié le 02/06/2020 à 14:44 - Mise à jour à 15:33
Thomas Samson / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Faut-il télécharger l'appli StopCovid ? De nombreuses rumeurs et informations érronées circulent encore sur Internet. Pourtant, tout semble avoir été fait pour que cette application respecte les données de ses utilisateurs.

En dépit des communications rassurantes du gouvernement, les rumeurs et intox continuent à circuler sur l’appli StopCovid. Elle doit être téléchargeable dès ce mardi 2 juin (à l’heure où nous publions ces lignes, elle n’est pas encore disponible sur iPhone et Android). Mais, de nombreux Français affirment d'ores et déjà qu’ils ne la téléchargeront pas. Selon une étude*, 45% d'entre eux n’approuvent pas le dispositif de traçage, et 23% le rejettent même totalement.

Si la protection de la vie privée doit être garantie, les Français se montrent fébriles à s’équiper de cete application qui doit permettre à une personne qui vient d’apprendre qu’elle est contaminée de le faire savoir à celles avec qui elle a été en contact pendant plusieurs minutes (dans les transports en commun par exemple). On fait le point sur les rumeurs qui circulent sur Internet.

StopCovid peut accéder à tous les contacts de l’utilisateur
Faux. Parmi les rumeurs qui ont certainement fait douter les Français, celle qui assure que l’application « aspire » les contacts de son utilisateur. Partie de Suisse, qui utilise une appli différente de celle de la France, l’intox s’est propagée sur Facebook et a même été relayée par Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée nationale le 27 mai. Pourtant, comme le rappelle l’Institut national en sciences et technologies du numérique (INRIA), l’application n’a aucun moyen technique pour accéder à la base de contacts d’un utilisateur.

StopCovid est installée automatiquement
Faux. C’est une autre intox qui circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours et qui a été partagée des milliers de fois : l’application StopCovid aurait été installée d’office sur tous les téléphones. En fait, la confusion vient du fait que, dans une récente mise à jour, Android et Apple ont consacré une page liée au Covid-19 et proposent une option à activer ou à désactiver concernant des notifications ou des « journalisations d’exposition aux Covid-19 ». Une option qui ne fonctionne que si l’on a préalablement « téléchargé et utilisé une application de traçage numérique qui utilise ces ressources », explique le chercheur en cybersécurité Baptiste Robert à FranceTVinfo.fr.

StopCovid permet de géolocaliser un utilisateur
C’est faux également ! La technologie Bluetooth, seule nécessaire pour faire fonctionner l’appli StopCovid, ne permet pas la géolocalisation. L’application n’utilise pas la fonction GPS, note Baptiste Robert qui a scruté le code source de StopCovid.

L’application ne fonctionnera pas sur iPhone
C’est l’un des « trous dans la raquette » de l’application : elle ne fonctionnera que de manière très imparfaite avec les iPhone. En effet, Apple et le gouvernement n’ayant pas trouvé d’entente, les restrictions d’usage du Bluetooth des iPhone n’ont pas été levées. Si un iPhone est en veille ou que l’application n’est qu’en tâche de fond (en arrière-plan), l’accès au Bluetooth n’est pas autorisé par Apple. C’est également le cas d’ailleurs des dernières générations d’Android, système d’exploitation auquel le gouvernement a réussi à faire ajouter une fonctionnalité. L'application permet de « réveiller » le Bluetooth d’un iPhone qui passerait à proximité. Reste qu’il est donc a peu près sûr que deux iPhone qui se trouvent à proximité ne communiqueront pas entre eux...

A lire aussi : StopCovid : comment va fonctionner l'application et où la télécharger ?

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


La nouvelle application StopCovid

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-