Un océan caché sous la glace de la plus grosse lune de Jupiter

Un océan caché sous la glace de la plus grosse lune de Jupiter

Publié le :

Vendredi 13 Mars 2015 - 14:04

Mise à jour :

Vendredi 13 Mars 2015 - 14:19
©NASA
PARTAGER :
-A +A

La NASA a confirmé jeudi 12 l'existence d'un immense océan d'eau salée sur Ganymède, la plus importante lune de Jupiter. Une trouvaille qui ouvre de nouvelles perspectives quant à l'existence d'une vie extraterrestre.

Un océan d'eau salée sous une croûte de glace de 150 kilomètres d'épaisseur. Ganymède, la plus importante des quatre lunes de Jupiter, a livré ce secret à la NASA, l'agence spatiale américaine. Son existence avait longtemps été soupçonnée par la communauté scientifique, les astronomes américains en sont désormais certains.

Cette étendue d'eau serait plus vaste que tous les océans de la Terre réunis alors que le diamètre de Ganymède n'est "que" de 5.200 kilomètres, moins de la moitié de celui de notre planète. Cela en fait tout de même la plus grosse lune du système solaire. L'océan de Ganymède serait également profond d'une centaine de kilomètres, dix fois plus que les nôtres.

La présence d'eau en dehors de notre planète, a fortiori à l'état liquide, est toujours une découverte importante car elle est nécessaire à la vie: "Un océan profond sous la croûte glacée de Ganymède ouvre encore plus de possibilités exaltantes quant à l'existence de la vie au-delà de la Terre", a déclaré John Grunsfeld, responsable de la recherche scientifique de la NASA. L'agence spatiale estime même que "dans un lointain passé, cet océan a pu communiquer avec la surface".

Plusieurs sondes spatiales s'étaient déjà approchées de Ganymède. La dernière, Galilée, avait déjà permis en 2002 de supposer qu'elle abritait un océan. Mais c'est grâce au télescope spatial Hubble que cette hypothèse a été vérifiée, et ce grâce à des aurores boréales. Pour faire simple, l'eau salée étant conductrice d'électricité, un océan affecte le champ magnétique des planètes et des lunes. Ces champs magnétiques influent ensuite sur les aurores boréales.

La sonde Galilée avait également découvert qu'un autre satellite de Jupiter, Europe, abrite lui aussi un océan dissimulé par une croûte de glace probablement plus fine (environ 20 kilomètres). Pour la communauté astronomique, cette présence d'eau associée à l'activité géologique et aux radiations que reçoit Europe en fait le meilleur endroit pour abriter la vie. La Nasa envisage depuis plusieurs années d'y envoyer une sonde.

Une mission de l'Agence spatiale européenne (ESA) baptisée Juice (Jupiter Icy Moons Explorer) prévoit de lancer en 2022 une sonde capable d'explorer le système jupitérien.

 

 

Ganymède, la plus grande lune du système solaire, abrite un vaste océan.


Commentaires

-