Un virus se propage sur Facebook Messenger avec de fausses vidéos envoyées en message privé

Un virus se propage sur Facebook Messenger avec de fausses vidéos envoyées en message privé

Publié le :

Lundi 28 Août 2017 - 10:46

Mise à jour :

Lundi 28 Août 2017 - 10:53
©Kacper Pempel/Reuters.
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un virus circule depuis quelques jours sur le réseau social Facebook par l'intermédiaire de Messenger. Des hackers envoient un message privé avec un lien piégé renvoyant vers une fausse vidéo qui, une fois qu'on clique dessus, incite à installer un logiciel malveillant. Plus gênant que dangereux car il ne s'agit pas d'un cheval de Troie, mais d'un flux de publicités dont il sera difficile de se débarrasser sans l'aide d'un informaticien et d'un bon anti-virus.

Méfiez-vous-même de vos amis… car ils pourraient bien vous infecter malgré eux. Facebook traverse actuellement une période de tourments. Après avoir subi une panne générale ce week-end du 26 et 27 août, le réseau social fait désormais face à un nouveau virus qui se propage à travers Messenger, son interface de messagerie instantanée. Ce sont les chercheurs du Kaspersky Lab (société d'origine russe spécialisée dans la protection des systèmes informatiques) qui ont repéré le logiciel malveillant il y a quelques jours et ont lancé une alerte jeudi 24.

Que les utilisateurs de Facebook se rassurent, il ne s'agit pas d'un cheval de Troie, ces malwares dangereux qui mettent les données personnelles en danger. Il s'agit plus un logiciel embêtant car, si vous vous faites prendre, vous ferez face à un flux incessant de publicités (ciblées qui plus est) dont il sera difficile de se débarrasser.

Ce nouveau virus fonctionne donc de la manière suivante: un message privé est envoyé à l'utilisateur visé via Messenger, par l'intermédiaire d'un ami qui s'est fait pirater ses identifiants par exemple, et comporte un lien renvoyant vers une fausse vidéo qui, pour être "lue", incitera à installer une fausse mise à jour de Flash, Chrome ou autre. C'est justement cette fausse extension qui contient le malware en question et fera tout de suite venir le flux de publicités.

A noter que les utilisateurs de Windows ou macOS sont autant visés les uns que les autres, selon ces chercheurs informatiques.

Un nouveau virus circule sur Internet via Facebook Messenger et impose un flux incessant de publicités à ceux qui se font avoir.

Commentaires

-