Une entreprise australienne présente son fusil anti-drone (VIDEO)

Une entreprise australienne présente son fusil anti-drone (VIDEO)

Publié le :

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:17

Mise à jour :

Mercredi 30 Novembre 2016 - 12:34
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'entreprise australienne DroneSield a présenté son arme anti-drone samedi. Ce fusil, le DroneGun, serait capable de couper les liaisons entre le pilote et l'engin à deux kilomètres de distance. Mais il doit encore faire ses preuves ailleurs que dans une vidéo pour devenir crédible.

DroneShield est une entreprise australienne qui vient de mettre au point un nouveau fusil anti-drone. Capable selon ses concepteurs d'en détecter un dans un périmètre de deux kilomètres et de brouiller son signal, cette technologie vise à sécuriser les lieux sensibles.

Mais le DroneGun n'est pas une exception. En France, il existe déjà des engins du même ordre conçus par MC2 technologies ou Thalès. Ils sont constitués d'une mallette située au sol, contrairement au DroneGun censé permettre de viser plus précisément dans la direction de l'appareil.

En revanche, la vidéo publicitaire accompagnant cette sortie n'est pas à prendre au premier degré. En effet, il est impossible pour le "tireur" de diriger lentement le drone vers le sol simplement en le visant avec le fusil. S'il parvient à couper la communication entre l'appareil et sa télécommande, le drone chute tout simplement.

La firme DroneShield explique que ce fusil permettra aux militaires de se défendre en cas d'attaque de drone transportant des explosifs et de protéger des sites tels que des centrales nucléaires, des aéroports, des concerts en plein air ou des stades contre une attaque terroriste. La capacité de transport des drones civiles est relativement faible, mais de tels appareils ont déjà été utilisés par des groupes terroristes pour du repérage, ou modifiés pour lâcher une grenade.

James Walker, PDG de DroneShield, expliquait à Mashable Australia au mois d'avril dernier: "nous enregistrons les sons dans une zone choisie et supprimons les sons parasites. Grâce à notre technologie de détection, nous sommes capables d'identifier s'il y a un drone et si oui, de quelle sorte". L'entreprise australienne déclare que le DroneGun peut également permettre de localiser avec précision la station de contrôle de l'engin. Cette arme de six kilos résulte de la volonté des autorités de ne pas détruire en vol ces engins par crainte des chutes mortelles d'objets.

Les capacités réelles de cette arme sont à prendre avec des pincettes. A titre indicatif, elle n'a pas encore reçu l'agrément des autorités américaines. Ce qui limite donc son exportation pour l'instant.

 

(Voir ci-dessous la vidéo de présentation de l'arme anti drone)

 

 

Les capacités réelles de cette arme sont à prendre avec des pincettes.

Commentaires

-