Une étoile va frôler le système solaire (vidéo)

Une étoile va frôler le système solaire (vidéo)

Publié le :

Mercredi 06 Septembre 2017 - 16:55

Mise à jour :

Mercredi 06 Septembre 2017 - 17:02
L'ESA, l'agence spatiale européenne, a révélé la semaine dernière qu'une étoile allait passer près de notre système solaire... dans 1,3 million d'années. Un événement qui pourrait avoir des conséquences dramatiques.
©Nasa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'ESA, l'agence spatiale européenne, a indiqué jeudi 31 aout qu'une étoile, nommée Gliese 710, allait passer à quelques 2,3 billions de kilomètres du Soleil dans 1,3 million d'années environ. Une information qui ne semble pas alarmante au premier abord, et pourtant.

Proportionnellement à la taille de l'Univers, 2,3 billions de kilomètres entre deux étoiles ne sont pas si importants que ça. Jusqu'ici, rien d'inquiétant bien que ce "frôlement" soit un record. Mais Gliese 710 entraînera avec lui de très nombreux corps célestes, attirés par le poids de cette étoile comme le sont les planètes de notre système solaire.

Et ces objets pourraient entrer dans le nuage de Oort et le perturber. Le nuage de Oort est, entre autres, composé de comètes et entoure la limite gravitationnelle de notre système solaire. Les comètes de cette "frontière céleste" pourraient entrer en collision avec les objets attirés par Gliese 710.

Elles pourraient alors changer de trajectoire après certains chocs et percuter des planètes du système solaire, comme la Terre. Cette étoile, paraissant si lointaine pourrait en fait être une menace pour l'humanité.

L'ESA a réussi à avoir de telles informations grâce au satellite Gaia, lancé en décembre 2013 à Kourou, qui a pour but de mesurer les caractéristiques de plus d'un milliard d'objets célestes, présents dans l'espace. Auparavant, les scientifiques pensaient que Gliese 710 allait passer à côté du Soleil mais à une distance plus grande comprise entre 3,1 et 13,2 billions de kilomètres.

C'est le satellite Gaia qui a permis à l'ESA de découvrir cette menace.


Commentaires

-